Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Menaces sur l'emploi à Alstom : "on va demander des comptes à l'Etat"

vendredi 28 août 2015 à 8:50 Par Jules Brelaz, France Bleu Belfort-Montbéliard

Invité vendredi matin de France Bleu Belfort-Montbéliard, Alain Ogor, le délégué syndical CFDT à Alstom Energie déclare qu'il va "demander des comptes à Emmanuel Macron". Le ministre de l'Economie avait promis "zéro licenciement" lors du rachat par General Electric de la branche énergie d'Alstom. Et pourtant, le géant américain pourrait supprimer 2 000 postes en France.

Alstom Belfort entrée principale
Alstom Belfort entrée principale © Maxppp

D'après des révélations de l'Obs , General Electric compterait supprimer 10 300 postes dans le monde dont 2 000 en France dans le cadre du rachat de la branche énergie d'Alstom. 

"Les salariés sont désabusés" , explique Alain Ogor, le représentant CFDT à Alstom Energie n'est qu' à moitié surpris"L 'inquiétude à la CFDT, on l'a depuis avril 2014, quand l'annonce a été faite que General Electric avait l'intention de racheter toute la partie Energie d'Alstom." 

"C'est un des fleurons de l'industrie française qui est bradé à l'échelle mondiale. Dès qu'une société est à vendre, il y a forcément des conséquences sociales derrière."

Interrogé par France Bleu Belfort-Montbéliard, Alain Ogor affirme avoir demandé un entretien au gouvernement, *" très rapidement et ça devrait se faire la semaine prochaine"* "Nous allons demander des comptes à Emmanuel Macron".**

Le ministre de l'Economie, comme Arnaud Montebourg avant lui, avait promis "zéro licenciement" en cas de rachat d'Alstom Energie par General Electric. 

"General Electric a pris des engagements, notamment la création de 1 000 emplois en france dans les trois ans qui viennent. Maintenant les salariés sont désabusés parce qu'il y a 2 000 emplois supprimés sur 9 000 emplois dans la branche Energie ! Les gens ne comprennent pas. On demandera des comptes à l'Etat sur tous ces engagements et s'il les feront respecter ou pas" , indique Alain Ogor. 

La Commission européennesse dira le 11 septembre prochain si elle valide ou pas le rachat d'Alstom Energie par General Electric.

LIRE AUSSI

Emmanuel Macron, très attendu par les salariés d'Alstom et General Electric à Belfort

Emmanuel Macron sur France Bleu Belfort-Montbéliard "Objectif zéro licenciement chez Alstom Transport

[A Belfort, les déclarations du PDG d'Alstom inquiètent les salariés](A Belfort, les déclarations du PDG d’Alstom inquiètent les salariés)

Trois questions à Alain Ogor, délégué syndical CFDT à Alstom Energie