Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Menu végétarien dans les cantines : bon pour la santé et pour la planète !

-
Par , , France Bleu

Depuis le vendredi 1er novembre, les cantines scolaires sont obligées de proposer un menu végétarien au moins une fois par semaine. Une expérience qui va durer deux ans. Ce menu hebdomadaire sans viande ni poisson a de nombreux avantages.

Les cantines doivent servir un repas végétarien par semaine.
Les cantines doivent servir un repas végétarien par semaine. © AFP - Nicolas Guyonnet / Hans Lucas

C'est la nouveauté de cette rentrée de Toussaint : un repas végétarien à la cantine au moins une fois par semaine à l'école. Pas de viande, ni de poisson, ni crustacés ou fruits de mer. En revanche, les œufs et les produits laitiers sont acceptés. L'amendement a été voté par les députés l'année dernière dans le cadre de la loi Agriculture et Alimentation. 

Un menu végétarien bon pour la santé des enfants

D'après l'Agence de sécurité de l'alimentation (Anses), les 3-11 ans mangent deux fois plus de protéines que nécessaires. Ce menu végétarien va permettre de lutter contre cet excès de protéines animales. Pour les médecins c'est un bon moyen de prévenir des maladies comme le diabète, l'obésité, l'hyper tension, les problèmes cardiaques et même certains cancers. 

Un intérêt écologique 

L’élevage contribue à lui seul à près de 15 % des émissions de gaz à effet de serre. Avec quatre milliards de repas servis tous les ans dans les cantines scolaires, moins de viande dans les assiettes aura forcément un impact sur ces émissions de gaz.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess