Société

À Mérignac, on se mobilise pour garder un bureau de Poste

Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Gironde lundi 7 novembre 2016 à 19:58

La Poste de Chemin Long à Mérignac a fermé ses portes le 15 octobre
La Poste de Chemin Long à Mérignac a fermé ses portes le 15 octobre © Radio France - Pauline Pennanec'h

La Poste se transforme, et ferme de plus en plus ses bureaux en milieu urbain. Elle opte pour des relais chez les commerçants. À Mérignac, les riverains du quartier Chemin Long refusent la fermeture de leur bureau de poste, tout comme le maire de la ville.

Que ce soit à Bordeaux, à Pessac ou à Talence, l'entreprise de service public transforme de plus en plus ses bureaux de poste en relais auprès des commerçants. En Gironde, sur 382 points postaux, 179 points sont des partenariats avec des boutiques. Comme dans le quartier Chemin Long, à Mérignac, où La Poste a fermé son bureau le 15 octobre.

Des messages affichés en gros caractères sur la façade du bureau de Poste - Radio France
Des messages affichés en gros caractères sur la façade du bureau de Poste © Radio France - Pauline Pennanec'h

Un buraliste devenu postier

Depuis, c'est le buraliste d'en face qui se charge de faire d'envoyer et de recevoir les colis. Une pétition a été lancée par les riverains et les commerçants qui s'inquiètent de cette transformation. Elle a recueilli près de 1000 signatures en dix jours. Éliane en est à l'initiative : "On voit le mécontentement des gens. On doit aller à la Poste Centrale pour retirer de l'argent par exemple... Donc il faut prendre la voiture" explique-t-elle. Vera, qui tient le salon de coiffure, est très "enquiquinée"' par la situation : "Ça n'est pas normal, surtout qu'il y avait souvent la queue devant notre Poste."

Les riverains mécontents de la fermeture - Radio France
Les riverains mécontents de la fermeture © Radio France - Pauline Pennanec'h

À ma connaissance, ceux qui viennent ici sont ravis !
— Jean-François Maldonado, buraliste

Depuis deux semaines c'est Jean-François Maldonado, le buraliste, qui endosse le rôle de postier : "À ma connaissance, ceux qui viennent ici sont ravis ! Ils trouvent un buraliste qui leur apporte un même service avec une amplitude horaires qui est bien plus importante que le bureau de poste" explique-t-il. En effet, son enseigne est ouverte jusque 20 heures le soir.

Le buraliste Jean-François Maldonado - Radio France
Le buraliste Jean-François Maldonado © Radio France - Pauline Pennanec'h

Il n'empêche que le maire de Mérignac, Alain Anziani, trouve la situation inacceptable : "La raison d'être de la Poste, ce n'est pas de faire le minimum. Ça n'est pas de dire "Bah finalement il y a un service postal je ne l'assure pas, ou je m'arrange avec un commerçant".

Non, ça n'est pas acceptable. La Poste doit faire le maximum !
— Alain Anziani, maire de Mérignac

Du côté de l'entreprise, on entend servir autrement les clients, et de s'adapter aux pratiques actuelles. Agnès Granger, délégué régionale du groupe : "À chaque fois qu'un partenariat a été fait, 95% des gens sont satisfaits. Ce qui revient toujours c'est la plage horaire et la disponibilité". Quoi qu'il en soit, des négociations sont en cours entre La Poste et la ville de Mérignac pour sauver son bureau de Poste.

Fermeture du bureau de Poste à Chemin Long - Reportage