Société

Message de paix à la synagogue de Sarcelles, comparution immédiate pour les casseurs de Barbès

Par Martine Bréson, France Bleu Paris mardi 22 juillet 2014 à 11:20

Les violences ont éclaté après une manifestation à Sarcelles
Les violences ont éclaté après une manifestation à Sarcelles © Maxppp

Après les violences de ce week-end, il fallait apaiser les esprits. Une soirée de prières a eu lieu lundi soir, une cérémonie multiconfessionnelle avec plusieurs responsables religieux dont le grand rabbin de France. Plusieurs centaines de personnes se sont déplacées. Le chanteur Enrico Macias et l’écrivain Marek Halter étaient présents. A Paris, des casseurs sont passés devant le juge.

"Le vivre ensemble est impératif pour tous " a déclaré Dalil Boubakeur, le recteur de la grande mosquée de Paris alors que d’autres manifestations se préparent. Demain mercredi, une manifestation est autorisée par la préfecture de police de Paris. Le départ est prévu à 18h30 à Denfert-Rochereau direction les Invalides. Si cette manifestation est autorisée c’est parce que le Collectif National pour une Paix Juste entre Israéliens et Palestiniens** l’organise. Ce collectif regroupe des associations qui ont l’habitude des cortèges parisiens, comme France Palestine solidarité, la Ligue des droits de l'homme mais aussi la CGT, connue pour son très bon service d'ordre, et plusieurs partis politiques, les Verts et le Parti Communiste. Le rassemblement organisé par ce même collectif il y a une semaine à Invalides s'est bien déroulé, la Préfecture de police estime donc qu’il n’y a pas de raisons d'interdire celui de mercredi.

Soirée de prières multiconfessionnelle à Sarcelles

E Sarcelles cérémonie

Hier soir lundi, à la synagogue de Sarcelles, c’est un message d’apaisement qui a été lancé au lendemain des violences qui ont fait 11 blessés côté police et qui ont laissé la ville sous le choc. Unis contre l’antisémitisme, des responsables religieux, dont le grand rabbin de France Haïm Korsia et l'imam de Drancy (Seine-Saint-Denis) Hassen Chalghoumi, se sont rassemblés à la synagogue de Sarcelles pour une soirée de prières multiconfessionnelle.

Message de paix

S Sarcelles Enrico Macias

Le grand rabbin de France met en garde sa communauté contre la violence. Pour l’évêque de Pontoise Monseigneur Stanislas Lalanne, Sarcelles est un modèle qu’il faut défendre. L’imam de Drancy Hassen Chalghoumi appelle lui à ne pas importer le conflit israelo palestinien aveuglément.

Mais il y avait des grands absents. Les imams des mosquées de Sarcelles, et de Garges-lès-Gonesse n’ont pas fait le déplacement.

Les violences de Sarcelles ont marqué les esprits

E Sarcelles fin du vivre ensemble

La ville est surnommée la petite Jérusalem , car à Sarcelles, toutes les communautés religieuses cohabitent mais, aujourd’hui, son modèle du vivre ensemble vacille. Deux jours après les échauffourées la ville se relève lentement . Les attaques contre des magasins juifs ont ravivé les tensions entre communautés. Lundi, le maire de Sarcelles a passé sa journée à rassurer les habitants. La réunion des responsables religieux à la synagogue, le soir, pour une prière commune, n'a pas empêché quelques tensions.

S Sarcelles fin du vivre ensemble

Comparution immédiate pour les casseurs de Barbès

Avant Sarcelles, samedi, c’est à Barbès qu’une manifestation pro-palestinienne a dégénéré. Là aussi des vitrines, des voitures, du matériel urbain ont été saccagés. Aujourd’hui mardi, 7 personnes vont être jugés devant le tribunal correctionnel de Paris . Hier, 4 personnes comparaissaient. Le procureur a été ferme. Il estime que les condamnations doivent être exemplaires pour dissuader tous ceux qui auraient envie de venir manifester et il a donc requis de la prison ferme.

P procès casseurs