Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une messe de Noël "toute particulière" pour les fidèles à la cathédrale du Mans

-
Par , France Bleu Maine

Des messes plus nombreuses mais limitées en places : à la cathédrale du Mans, c'est un Noël tout particulier qui est célébré ce jeudi soir. Pour les fidèles, la distance entre chacun et les contraintes sanitaires ont un peu chamboulé l'esprit de communion.

270 fidèles ont assisté à la messe de 17 heures, sur une jauge de 300 maximum
270 fidèles ont assisté à la messe de 17 heures, sur une jauge de 300 maximum © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Une messe qui fait le plein malgré des rangées entières vides dans la cathédrale du Mans : c'est le paradoxe de ce Noël sous pandémie. L'édifice qui peut d'ordinaire accueillir jusqu'à 1.500 fidèles a dû limiter à 300 le nombre de ceux accueillis en même temps en raison des contraintes sanitaires. Ils étaient 270 à la messe de 17 heures, avec de nombreuses familles profitant des horaires avancés en raison de la multiplication des offices. 

"Ça ne fait pas Noël !"

"C'est triste ! On est tous séparés, avec les masques évidemment, donc ça ne fait pas Noël", souffle Sophie. Avec sa mère, elles sont venues à la cathédrale spécialement, dans l'espoir d'y retrouver l'esprit de Noël, mais "il n'y a pas d'enfants de chœur, pas de procession", regrette Christiane, 91 ans. "C'est moins marrant d'avoir les masques et d'être espacé de tout le monde, reconnait un paroissien. Mais c'est nécessaire. _Tant que l'âme prie, c'est l'essentiel_".

_"_On s'adapte, ce n'est pas la même façon de fêter quand on est moins nombreux, reconnait Thomas. C'est particulier quand même". "Je crois qu'ils ont fait le maximum, lance Jean, vu le contexte, ce n'est pas évident". Tradition oblige, ce paroissien a choisi d'assister à la messe de 17 heures mais aussi à celle de 22h30 : "une messe de minuit, ça ne se loupe pas !". "C'est un grand moment de l'année donc on est heureux de pouvoir y être, ajoute Mathias. Il y a la joie de pouvoir y assister grâce à l'assouplissement de la jauge depuis début décembre"

Les dernières rangées de la cathédrale du Mans ne se sont pas remplies pour cette messe de Noël
Les dernières rangées de la cathédrale du Mans ne se sont pas remplies pour cette messe de Noël © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Horaire avancé, familles comblées

Dans l'édifice, le silence qui aurait dû emplir les rangées vides a été en partie comblé par les rires et les chuchotements des enfants. Beaucoup de familles ont profité des messes supplémentaires et avancées en début de soirée pour venir avec les plus petits : "c'est bien de pouvoir emmener notre fille, explique Mathias. D'habitude, on ne vient pas à la cathédrale, mais _on est venus ici car la messe était plus tôt_"

"C'est différent car il y a moins de monde, mais ça a fait de la place pour les enfants, pour qu'ils puissent jouer ! lance Benoit. Ils ont passé probablement une messe un peu plus sympathique, car c'est parfois compliqué pour eux". "Avec tous ces enfants et ces familles, ça a amené de la joie et une certaine ferveur", acquiesce Sabine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess