Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Messe sans protocole sanitaire à Paris : les deux ecclésiastiques sont sortis de garde à vue

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Un prêtre et un ecclésiastique avaient été placés jeudi en garde à vue, pour être interrogés sur une messe samedi dans une église du centre de Paris pendant laquelle les règles sanitaires n'avaient pas été respectées. La garde à vue a été levée le soir même.

L'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile
L'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile © AFP - GARDEL Bertrand

La messe pascale célébrée samedi à Paris sans respect du protocole sanitaire a fait le buzz. Ce jeudi, un prêtre et un ecclésiastique ont été placés jeudi en garde à vue, indique le parquet. Ils ont été interrogés sur cet office qui a eu lieu dans l'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile, avant d'être relâchés le soir même.

Ces deux hommes ont été placés en garde à vue pour "mise en danger délibéré de la vie d'autrui", "non port du masque" et "rassemblement de plus de six personnes sans respect des gestes barrières".  

Cette messe en rite traditionnel aurait duré quatre heures. Sur la vidéo diffusée par Le Parisien, on voit des prêtres, sans masque et très proches les uns des autres, donner l'hostie directement dans la bouche des fidèles. Les croyants étaient pour beaucoup visiblement âgés.   

Le parquet de Paris a ouvert mardi une enquête et confié les investigations à la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne.  

L'archevêque de Paris a annoncé mercredi l'ouverture d'une procédure canonique visant le curé de la paroisse concernée, une procédure qui pourrait aboutir à des sanctions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess