Société

Mesures contre la pollution reconduites ce vendredi à Grenoble pour le onzième jour

Par Laurent Gallien, France Bleu Isère et France Bleu jeudi 15 décembre 2016 à 18:09

-

Pour le 11ème jour de pic de pollution vendredi, les mêmes mesures de restriction de circulation sont en place dans la Métropole grenobloise ainsi que les mêmes mesures de gratuité des transports.

Le rappel des mesures en vigueur pour le 11e jour de pic de pollution aux particules fines dans le bassin grenoblois :

  • interdiction de circuler pour les voitures essence immatriculées avant le 1er janvier 1997, les voitures diesel immatriculées avant le 1er janvier 2006, soit 26% du parc automobile du secteur. Les poids lourds, bus et autocars essence immatriculés avant le 1er octobre 2001 sont également concernés ainsi que les poids lourds, bus et autocars diesel immatriculés avant le 1er octobre 2009. Les deux-roues immatriculés avant le1er juillet 2004 (véhicules non classés et classés certificat 4 et 5) sont aussi bannis de la circulation.

  • gratuité des transports en commun, mise en place depuis mardi 13 décembre, a été reconduite sur les réseaux de l'agglomération grenobloise, du Pays du Grésivaudan, du Pays Voironnais et depuis mercredi sur certaines lignes du département.

Renforcement des lignes : la Semitag tient le choc

Pour permettre à plus de monde de prendre les transports en commun plutôt que la voiture le SMTC (Syndicat des transports grenoblois) a voté ce jeudi, après les tramways et les lignes Chrono, la mise en place de bus supplémentaire sur les lignes 15, 17 et 20 qui "irriguent" les trois branches de l'Y Grenoblois. Une montée en charge à laquelle fait face pour l'instant la Semitag, la société des transports grenoblois, même si son président Jean-Paul Trovéro (le maire communiste de Fontaine) explique "qu'on ne peut pas bien sûr faire rouler des matériels que l'on n'a pas mais pour l'instant on y arrive [...] mais on y arrive aussi grâce au personnel, volontaire, qui accepte de décaler des congés, les changements de plannings [...] C'est ça le service public!".

Le président de la SEMITAG Jean-Paul Trovéro, salue notamment la mobilisation des salariés des transports en commun grenoblois

À lire aussi

  - Visactu
© Visactu -