Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Métropole du Grand Paris : le bruit peut nous faire perdre des mois de vie en bonne santé

mardi 28 août 2018 à 6:05 Par Maureen Suignard, France Bleu Paris et France Bleu

Une étude réalisée par Bruitparif pour la Métropole du Grand Paris montre l'ampleur des nuisances sonores liées aux transports. Les habitants les plus exposés aux bruits de voitures, de trains et d'avions peuvent perdre jusqu'à 19 mois de vie en bonne santé au cours de leur existence.

Une portion de l'A4 équipée d'un bitume anti-bruit depuis l'été 2017
Une portion de l'A4 équipée d'un bitume anti-bruit depuis l'été 2017 © Radio France - Maureen Suignard

Paris, France

Difficile d'y échapper lorsque nous ouvrons nos fenêtres le matin. Le bruit des voitures, des scooters, des bus, des trains et parfois même des avions viennent perturber nos oreilles en continu. Selon une étude de Bruitparif, plus de 15% des habitants de la Métropole du Grand Paris sont exposés à des niveaux de bruit liés aux transports qui dépassent les limites réglementaires. Au total, près d’un million de personnes (sur les sept que compte la métropole), sont hautement gênées par le bruit des transports.

Cependant, ces chiffres cachent des disparités, puisque tous les habitants ne sont pas exposés au même niveau de nuisance sonore. Les plus touchés se concentrent autour des grandes infrastructures routières, autour du boulevard périphérique par exemple, de l'A4 ou encore de l'A6, le long de certaines voies ferroviaires, puis aussi au sein des secteurs survolés par des avions. La zone autour de l'aéroport d'Orly concentrent ces difficultés et les habitants sont logiquement les plus touchés aux nuisances sonores liées aux transports.

Un impact sur notre santé 

En plus de perturber nos oreilles, le bruit permanent aurait également un impact sur notre santé. En moyenne, les habitants de la Métropole du Grand Paris perdent huit mois de vie en bonne santé au cours de leur existence et les personnes les plus exposées pourraient perdre jusqu'à 19 mois selon le Centre.