Société

Metz : deux camps s’opposent face aux réfugiés syriens

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord dimanche 13 septembre 2015 à 10:18

Des kilos de vêtements ont été donnés à Metz pour les réfugiés syriens.
Des kilos de vêtements ont été donnés à Metz pour les réfugiés syriens. © Radio France - François Pelleray

Le rassemblement de solidarité envers les Syriens a failli dégénérer ce samedi 12 septembre à Metz. Des associations, à l'initiative d'Avenir ensemble, avaient donné rendez-vous devant le centre Pompidou pour ceux qui veulent s'engager. Mais, le FN et génération identitaire se sont invités.

Plusieurs centaines de personnes sont venues hier après-midi à Metz, devant le centre Pompidou, faire preuve de solidarité envers les réfugiés syriens. Des kilos de vêtements ont été regroupés, des centaines de fiches ont été remplies pour indiquer que l’on s’engage à donner du temps, de l’aide matérielle ou même un hébergement.

Fortes tensions avec les opposants aux réfugiés

Au bout d’une heure, le FN et le groupe d’extrême droite génération identitaire sont arrivé bruyamment. Sur sa banderole, le FN, avec en tête la chef de file du parti à Metz François Grolet, réclame un référendum sur l’accueil des réfugiés. A ses côtés, génération identitaire, venus avec de gros pétards et des fumigènes, scande « migrants, clandestins, hors d’Europe ».

A noter que l’extrême gauche était également présente avec une banderole qui disait « un Syrien = un Rom = un Kosovar, pas de tri des étrangers ».

Reportage sur ce rassemblement.

Le maire de Metz, Dominique Gros, propose d’accueillir 250 réfugiés syriens. Hier, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a promis de verser aux communes 1 000 euros par création de place d’hébergement.

François Pelleray a rencontré des Syriens arrivés à Metz fin juin.