Société

Metz : l'avenir de l'ancien hôpital Bon-secours se précise

Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord lundi 19 octobre 2015 à 17:23

Vue aérienne du nouveau quartier de l'hôpital Bon-secours de Metz
Vue aérienne du nouveau quartier de l'hôpital Bon-secours de Metz

La ville de Metz a présenté, lundi 19 octobre, le groupement de promoteurs immobiliers chargé de construire et de commercialiser le nouveau quartier qui remplacera l'ancien hôpital Bon-secours, d'ici à 2019.

Le devenir de l'ancien hôpital Bon-secours de Metz est quasiment scellé. La ville, propriétaire du site depuis 2013 a présenté en grande pompe, lundi 19 octobre, le groupement de promoteurs qui va se porter acquéreur de la friche. Le compromis de vente sera mis en délibération au conseil municipal d'ici la fin du mois d'octobre. "C'est quasiment une opération blanche pour la ville, se félicite Richard Lioger, adjoint à l'urbanisme, puisque nous allons récupérer les 11 millions d'euros versés au moment de la vente."

Pour propriétaires privés, personnes âgées et bailleurs sociaux

Le projet immobilier comporte actuellement 31.500 m2 de logements, soit environ 400 appartements : 100 logements sociaux, 100 logements pour personnes âgées, et 200 logements pour des propriétaires privés. Le tout traversé par une nouvelle rue, en diagonale, entre la place Maud'Huy et la place  Philippe de Vigneulles.

"On ne pouvait pas passer à côté d'une telle opportunité assure Stéphane Noël, dirigeant de la société Habiter Promotion, principal acteur de ce nouveau projet. Il est à deux pas de la gare, du centre- ville, dans un ensemble architectural cohérent. C'était impossible de laisser partir ce terrain." 

3300 euros le m2

Mais cet emplacement de choix a un prix : les logements devraient se vendre autour de 3300 euros le m2, soit 10% de plus que le prix moyen dans le centre de Metz. Le dépôt des permis de construire interviendra en avril 2016, et la commercialisation des lots en septembre 2016. Les premiers immeubles devraient sortir de terre d'ici à 2019, une fois le site entièrement rasé et dépollué.

Précisions pour France Bleu Lorraine de Clément Lhuillier

Seul le bâtiment historique, le long de la rue Verlaine, échappera aux pelleteuses. La ville de Metz a décidé de garder l'ensemble en réserve. Elle réfléchit à y installer une cantine scolaire pour les écoles du quartier. "Mais aucun calendrier n'est pour le moment arrêté" précise Richard Lioger.

Richard Lioger, adjoint à l'urbanisme à la mairie de Metz