Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Metz : le commerce du CBD en danger

mardi 7 août 2018 à 19:19 Par Romeo Van-Mastrigt, France Bleu Lorraine Nord

Le commerce du CBD (ou cannabidiol) est danger à Metz. Ses revendeurs ont créé le syndicat des compagnons du CBD.

CBD Green Dream à Metz propose des infusions, des huiles au CBD. Sur la photo, des "compléments d'infusion"
CBD Green Dream à Metz propose des infusions, des huiles au CBD. Sur la photo, des "compléments d'infusion" © Radio France - Roméo Van Mastrigt

Metz, France

Il ne fait pas bon vivre pour les commerçants qui vendent du CBD. Le CBD est une molécule, aussi appelée cannabidiol, issue du cannabis qui, contrairement au THC, ne présente pas d'effets psychotropes. Le CBD n'a donc pas d'effet stupéfiant, il n'est pas considéré légalement comme une drogue et est autorisé à la vente tant que sa teneur en THC est inférieure à 0,2%. 

Une note fin juillet

Mais selon les autorités, cette autorisation ne concernerait que les fibres et les graines mais pas le produit fini. Et ça ne plait pas au ministère de la Justice. Dans une note fin juillet, il rappelle "sa fermeté" vis-à-vis de "toutes les infractions" susceptibles "de porter atteinte à la santé" des particuliers. En somme, il est demandé aux forces de police d'être très stricts quant aux contrôles de marchandises dans les boutiques de CBD.

Au Green Dream à Metz (Moselle), il n'y pas eu de contrôle. Mais ses gérants, Baptiste et Yohan de Lucas, ont deux autres magasins, à Nancy et Epinal. La boutique spinalienne a été perquisitionnée et toutes les marchandises emportées afin d'être soumises à des tests (afin de contrôler la teneur en THC). Yohann, à la caisse de l'établissement, l'assure : "On est dans la légalité ! On n'enfreint pas la loi, nos produits sont importés de Suisse, passent par la douane et ne dépassent pas le taux de 0,2%."

Un nouveau syndicat 

Afin de se tenir prêts à une modification de la loi ou à une interdiction pure et simple du CBD, les commerçants de l'agglomération ont créé le syndicat des compagnons du CBD. Un collectif qui, selon l'avocat Vincent Guizo qui a accompagné sa création, est "nécessaire pour se regrouper localement et se poser en tant qu'interlocuteur face aux autorités."

Pour lui, le droit européen qui autorise le commerce du chanvre entre en contradiction avec le droit français. Son souhait : pouvoir saisir le juge de la Cour de justice de l'Union Européenne afin qu'il tranche -ou non- sur la légalité du CBD.