Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Metz : plus d'une centaine de personnes réunies en soutien aux migrants

samedi 23 juin 2018 à 22:31 Par Lucas Valdenaire, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

"Bienvenue aux migrant.e.s" : plus d'une centaine de personnes soutenant les migrants se sont retrouvées ce samedi, place des Charrons à Metz. Ils protestent contre le projet de loi asile-immigration débattu en ce moment au Sénat.

La manifestation était organisée par le collectif des états-généraux de la migration en Moselle
La manifestation était organisée par le collectif des états-généraux de la migration en Moselle © Radio France - Lucas Valdenaire

Metz, France

Ils étaient plus d'une centaine ce samedi soir place des Charrons à Metz. Une manifestation de soutien aux migrants et exilés était organisée par le collectif des états-généraux de la migration en Moselle. Ce collectif regroupe, entre autres, la Ligue des droits de l’homme, Amnesty International, RESF, l’association d’aide aux demandeurs d’asile, le MRAP etc. La soirée intitulée "Bienvenue aux migrant.e.s" proposait des concerts et des prises de paroles.

Plusieurs concerts étaient organisés place des Charrons à Metz - Radio France
Plusieurs concerts étaient organisés place des Charrons à Metz © Radio France - Lucas Valdenaire

"Une loi terrible"

Dans le viseur des manifestants : le projet de loi asile-immigration débattu en ce moment au Sénat. Un projet de loi "dangereux et liberticide" selon Chantal Muszynski, du collectif mosellan de lutte contre la misère. "Il faut continuer à lutter contre ces pratiques autoritaires. C'est une loi de la délation, une loi terrible".

C'est donc pour proposer une alternative à ce projet de loi que des états-généraux ont été organisés au niveau national. Des centaines de collectifs locaux y ont participé. Selon Eric Florindi, porte-parole du collectif mosellan, "l'accès aux droits fondamentaux n'est pas garanti aux migrants. Des dossiers sont perdus en préfecture, des rendez-vous sont impossibles à obtenir pour des demandes d'asile, etc."

"Il y a besoin de structures d'accueil dignes de ce nom", explique Aude Schmitt, de l'antenne messine d'Action Froid (association qui vient en aide aux sans-abris). 

"Des personnes demandeuses d'asiles sont à la rue pendant des jours, des semaines, des mois. Ici-même, à Metz. Encore cette semaine, on a mis à l'abri une quarantaine de personnes."

Un cahier de doléances a été rédigé au niveau national avec des propositions faites aux élus. Objectif : peser sur les débats qui se prolongeront ce lundi au Sénat.

Le projet de loi asile-immigration est actuellement en discussion au Sénat. - Radio France
Le projet de loi asile-immigration est actuellement en discussion au Sénat. © Radio France - Lucas Valdenaire

"Un formidable mouvement citoyen"

"Loin des discours très liberticides et des différents projets de loi successifs, on assiste quand même à un formidable mouvement citoyen à travers le pays, déclare Eric Florindi. Il y a beaucoup de collectifs citoyens qui se mobilisent. On a vu ce qu'il s'est passé à Blida : de nombreuses associations et citoyens ont aidé les personnes qui vivaient au niveau du bidonville. Et ça continue !"

"Cela augure bien de l'avenir, ça veut dire que la France n'est pas si xénophobe qu'on voudrait bien nous le laisser entendre."

En tout, plus d'une centaine de personnes étaient mobilisées ce samedi soir à Metz - Radio France
En tout, plus d'une centaine de personnes étaient mobilisées ce samedi soir à Metz © Radio France - Lucas Valdenaire