Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Metz: Un site Internet pour dénoncer les conditions de vie des demandeurs d'asile

-
Par , France Bleu Lorraine Nord
Metz, France

Eric Graff, porte-parole du collectif de lutte contre la misère, a crée un site Internet pour mettre en lumière les conditions de vie des demandeurs d'asile à Metz .

Le montage photo met en scène des tentes de demandeurs d'asile au pied de la cathédrale de Metz
Le montage photo met en scène des tentes de demandeurs d'asile au pied de la cathédrale de Metz - Grace Riff

"Ici, vous voyez quelque chose qui ressemble à une déchetterie, ça à l'odeur de la déchetterie, mais ce n'en n'est pas une. C'est un lieu où sont parqués des êtres humains", qualifie avec colère Eric Graff, porte-parole du collectif de lutte contre la misère à Metz, le camp de Blida, dans la ville.

Un casse-tête pour la municipalité , qui a d'abord déplacé puis réinstallé, ce camp, où cette situation perdure depuis presque dix ans pour ce qui devait être un "campement provisoire", selon les autorités.
Adem a 10 ans. il vit dans les lieux depuis presque deux ans :" il y a des rats. Une dame qui habite près de chez moi s'est fait mordre l'autre jour".
Aujourd'hui les lieux accueillent 460 personnes. L'an dernier, les demandes d'asile ont bondi de 63%.

Des tentes au pied des monuments célèbres de Metz

Des demandeurs d'asile autour de la porte des Allemands, l'une des 10 photos réalisée par Grace Riff sur son site Internet.
Des demandeurs d'asile autour de la porte des Allemands, l'une des 10 photos réalisée par Grace Riff sur son site Internet. - Grace Riff

C'est pour dénoncer cette situation que Grace Riff, alias Eric Graff, a crée le 13 juin 2017 un site Internet parodique baptisé Collectif de soutien à l'inscription de Metz au patrimoine mondial de l'humanité. La candidature de la ville à cette reconnaissance de l'Unesco a donné des idées au militant:

" On pourrait installer à la tour des Allemands, par exemple, les tentes des demandeurs d'asile tout autour parce qu'il y a de la place. Et puis ce serait très jolie, avec toutes ces tentes, ces gens qui cuisinent et qui attendent qu'on règle leur sort".

Cet ancien candidat aux élection législatives sous l'étiquette du parti Basta! s'en prend directement au maire de Metz, Dominique Gros: "Qu'il aille au bout de son slogan qui est "fier d'être Messin". Il faut alors qu'il soit fier de tout ce qu'il fait à Metz et il ne faut pas qu'il n'y ait qu'une partie, glorieuse, et une autre, honteuse. Non. Il faut assumer fièrement toute l'architecture messine ancienne et les bidonvilles".

Créer des circuits touristiques

Pour aller plus loin, Eric Graff propose même, sur le ton de la plaisanterie ou non, de créer des circuits touristique pour valoriser ce patrimoine aujourd'hui "peu mis en valeur" : "Nous avons des bénévoles qui pourraient expliquer aux gens comment les bidonvilles ont été formés et comment vivent les gens".
Selon le militant, la ville de Metz est même précurseur dans le domaine: " Le bidonville qui se trouve avenue Louis le Débonnaire, ce n'est pas n'importe quoi. Il est qualifié d'insertion. La ville et l'Etat y ont crée ce projet . Ce qui est quand même original, ça n'existe nulle part en France".

7 600 places d'hébergement seraient vacantes actuellement dans la ville selon le collectif de lutte contre la misère.
La municipalité n'approuve pas ce coup de publicité mauvais pour l'image la ville. Elle explique réfléchir à la meilleure réponse à apporter à ce site Internet.

Le reportage de Jordan Muzyczka

Choix de la station

À venir dansDanssecondess