Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Metz : une oeuvre inaugurée en hommage à Marie et Mathias, morts au Bataclan

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Deux M qui forment aussi des cœurs : voilà à quoi ressemble l'oeuvre désormais installée place Jeanne d'Arc, à Metz. Ce nouveau mémorial en hommage à Marie et Mathias, couple mosellan tué au Bataclan le soir du 13 novembre 2015, a été inauguré ce vendredi.

Des dizaines de personnes se sont réunies pour cette inauguration place Jeanne d'Arc
Des dizaines de personnes se sont réunies pour cette inauguration place Jeanne d'Arc © Radio France - Soisic Pellet

L'oeuvre représente d'abord les initiales de leurs prénoms, Marie et Mathias. Deux M, entrelacés, qui forment aussi des cœurs. Voilà à quoi ressemble ce nouveau mémorial place Jeanne d'Arc à Metz, cinq ans bientôt après les attentats du Bataclan qui leur ont coûté la vie. Près de 200 personnes ont assisté à son inauguration ce vendredi, aux côtés des familles et des amis. 

"Même si on ne les connaît pas, ça nous lie tous ensemble" 

Dans la foule, des amis bien sûr mais aussi des anonymes, comme Camille : "de près ou de loin, ça nous touche forcément. Et même si on ne les connaissait pas, c'est très important que leur mémoire reste gravée". Juste à côté, Marc a choisi de venir en famille, avec ses enfants. "Moi qui enseigne à des jeunes toute l'année, je me sens très proche de ces parents" explique-t-il. 

C'est un drame et il faut qu'on s'en souvienne. Hélène 

Hélène a accompagné sa fille, ancienne élève du père de Mathias. Et cette oeuvre, "ça les représente bien" estime-t-elle. "Certains vont peut-être trouvé que c'est un peu trop, mais moi je trouve ça très bien."

Un lieu pas choisi au hasard 

Et si cette oeuvre trône désormais place Jeanne d'Arc, ce n'est pas un hasard. "Marie et Mathias étaient profondément messins" explique Maurice Lausch, le père de Marie. Ici, ils sont allés voir des concerts, ils ont fait du vélo. Il fallait donc un lieu mémoriel, physique pour ce papa, pour se recueillir. Mais aussi pour ne pas oublier. Jean-François Dymarski, le père de Mathias, espère que ça puisse aussi "interpeller les gens pour se dire 'voilà, il ne faut plus que ça se reproduise'." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu