Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : Meudon, première ville d'Ile-de-France à collecter et recycler les masques

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La consommation des masques a connu un bond avec l'épidémie de Covid-19. Le port de deux masques par jour génère selon l'association Zéro Waste environ 400 tonnes de déchets plastiques quotidiennement en France. Dans les Hauts-de-Seine, Meudon installe cette semaine des boîtes pour les recycler.

Le maire de Meudon présente les boîtes de collecte des masques en place sur sa commune
Le maire de Meudon présente les boîtes de collecte des masques en place sur sa commune © Radio France - Faustine Calmel

C'est une première en Ile-de-France, et elle est lancée à Meudon dans les Hauts-de-Seine. La commune est la première collectivité francilienne a s'engager dans la collecte et le recyclage des masques, qu'ils soient chirurgicaux, FFP2, ou même en tissus.

Des boîtes de collecte dans toute la ville

Cette semaine, 25 boîtes de collecte en carton sont progressivement installées dans tous les quartiers, dans un premier temps dans les lieux publics : mairie, centre social, écoles. Une fois tous les quinze jours, une association d'insertion viendra les collecter, puis les traitera avant de les envoyer sur le site de l'entreprise Plaxtil à Châtellerault. Là cette matière première est mise en quarantaine, désinfectée, puis recyclée pour fabriquer des règles, équerres et rapporteurs qui seront ensuite remis aux élèves des écoles de Meudon.

A partir des masques recyclés, on fabrique du matériel qui sera distribué aux élèves des écoles de Meudon
A partir des masques recyclés, on fabrique du matériel qui sera distribué aux élèves des écoles de Meudon © Radio France - Faustine Calmel

"Aujourd'hui ces masques sont une protection. Demain ils deviendront une pollution. Il faut que nous en fassions des outils de production" défend le maire de Meudon, Denis Larghero. 

Plaxtil, une entreprise en extension

Pour ce recyclage, Meudon s'est donc tournée vers l'entreprise Plaxtil, auprès de laquelle les demandes explosent ces derniers mois. "Nous sommes sollicités en permanence" explique le co-fondateur, Olivier Civil, "mais c'est le moment, dans cette crise, de développer cette économie circulaire. Les masques arrivent de Chine après avoir parcouru quasiment le tour de la Terre. Ils sont portés quatre heures chez nous, puis jetés. Et mettront 400 ans à disparaître ! Ce n'est pas possible, alors que nous avons la technologie pour les recycler quasiment à l'infini."

Plaxtil ne compte pas en rester là pour son implantation en Ile-de-France. L'entreprise va répondre à la manifestation d'intérêts lancée par la Région Ile-de-France sur la collecte et le recyclage des masques d'ici le 15 février. "A terme l'idée serait d'ouvrir un site en région parisienne, pour retraiter sur place les masques et créer une économie circulaire locale", poursuit Olivier Civil.

A Meudon, Plaxtil espère récolter entre 10.000 et 15.000 masques par semaine. Pour la Ville cela représente un budget de 7.000 à 10.000 euros pour les dix premières semaines d'utilisation. "Mais à Meudon, nous sommes engagés, et de longue date, sur ces questions de réduction des déchets", défend le maire.

Des idées ?

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess