Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Dossier du jour de France Bleu Vaucluse

Mieux manger en 2018 : les Vauclusiens vont-ils tenir leurs bonnes résolutions ?

-
Par , France Bleu Vaucluse
Avignon, France

Selon une étude de l'ONG WWF, sept Français sur dix sont prêts à changer leur consommation alimentaire pour des produits plus responsables. Les bonnes résolutions pour 2018 sont une bonne occasion d'essayer.

À moins d'avoir le budget ou de changer ses habitudes, il est compliqué de manger 100% bio.
À moins d'avoir le budget ou de changer ses habitudes, il est compliqué de manger 100% bio. © Radio France - Thomas Schonheere

Tous les ans, c'est la même chose. Une fois que le nouvel an est passé, le téléphone d'Angélique Fabiani sonne plus que d'habitude : "Janvier, c'est le mois des bonnes résolutions, rigole cette diététicienne-nutritionniste d'Avignon.

La plupart du temps, ce sont des gens qui veulent perdre du poids après l'orgie alimentaire des fêtes de fin d'année. Mais j'ai aussi beaucoup de personnes qui viennent pour savoir comment mieux s'alimenter."

Manger bio, mode d'emploi

"Mieux manger", cela peut vouloir dire "manger bio". Dans le magasin Biocoop d'Avignon, il n'y a que des produits bio et beaucoup d'habitués, comme Josette : "J'ai acheté salade, oranges, bananes, kiwis, œufs et flageolets", détaille la septuagénaire qui vient dans ce magasin parce qu'elle se trouve "vieille" et qu'elle aimerait "vieillir encore sans maladie".

Car comme Josette, 93% des Français pensent que la présence de pesticides dans les aliments a des conséquences sur leur santé. "Je me suis rendu compte que quand je mangeais plus sainement, je me sentais mieux, moins lourde", ajoute Mireille, une autre cliente.

Reportage dans un magasin bio à Avignon

Manger des produits qui respectent l’environnement, élevés ou cultivés sans produits chimiques, ça a un prix : près de 10 euros le plateau de charcuterie de 180 grammes, ou 3,30 euros le pain de mie en paquet de 250 grammes. Agnès, elle, n'achète jamais d'entrecôte bio : "Ça doit coûter six euros, pour une personne. On est quatre, avec un ado, donc c'est impensable. Donc on mange moins de viande."

Manger 100 % bio, à moins d'avoir le budget, cela veut forcément dire changer ses habitudes. C'est un choix qu'a fait François, de Sauveterre : "Est-ce que l'on est sur la bonne voie en baissant sans arrêt notre budget alimentation ? Je pense que non. Donc si on veut améliorer la qualité de nos produits et protéger l'environnement, il faut inciter nos producteurs à produire mieux. Pour les inciter, il faut accepter de payer un peu plus cher."

Les conseils pour mieux manger

Mieux manger en 2018, cela peut aussi passer par des choses toutes simples : "Il faut privilégier les fruits et légumes de saison, explique Angélique Fabiani. La nature est bien faite, elle nous offre ce dont nous avons besoin au bon moment." Les féculents ? "À chaque repas", répond la nutritionniste. Pour ce qui est de la viande, "on a tendance à trop en consommer", souligne Angélique Fabiani : "Il faut diversifier sa source de protéines. Une fois par jour sous forme de viande, d’œuf ou de poisson. Et puis pour l'autre repas de la journée, plutôt réinviter à table les légumes secs." La diététicienne conseille aussi de limiter le sel et les produits transformés.

Les conseils d'Angélique Fabiani, diététicienne-nutritionniste à Avignon

Choix de la station

À venir dansDanssecondess