Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Les migrants de Calais

Migrants de Calais : Bernard Cazeneuve et Theresa May renforcent la lutte contre les passeurs

jeudi 20 août 2015 à 12:31 - Mis à jour le jeudi 20 août 2015 à 14:25 Par Eric Turpin, France Bleu Nord et France Bleu

Les ministres français et britannique de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve et Theresa May, ont signé jeudi à Calais un accord qui renforce la coopération entre la France et l'Angleterre pour lutter contre l'immigration clandestine et les passeurs.

Migrants : Bernard Cazeneuve et son homologue britannique à Calais pour renforcer la lutte contre les passeurs
Migrants : Bernard Cazeneuve et son homologue britannique à Calais pour renforcer la lutte contre les passeurs © MaxPPP

Les ministres français et britannique de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve et Theresa May, ont signé jeudi à Calais un accord qui renforce la coopération entre les deux pays dans la lutte contre les réseaux de passeurs qui aident les migrants à traverser la Manche.

Cette accord prévoit un renforcement de la coopération policière pour démanteler les filières. Le gouvernement britannique consacrera dix millions d'euros sur deux ans pour la prise en charge des migrants à Calais.

La visite a commencé à l'entrée du tunnel sous la Manche. Bernard Cazeneuve et son homologue britannique Theresa May ont fait le point sur la sécurité du site : barrières de sécurité, barbelés encore en cours d'installation et caméras de surveillance.

Plus d'agents de sécurité

Le gouvernement britannique va aussi financer une centaine d'agents de sécurité supplémentaires sur le site du tunnel sous la Manche, en plus des 200 agents déjà présents. Une nouvelle salle de contrôle sera aussi créée.

Sur cette partie de la visite, on a frôlé l'incident dipplomatique. La ministre britannique de l'Intérieur a écourté le programme avec la presse pour ne surtout pas appaître aux côtés des élus français. Visiblement, Theresa May est lassée des critiques à répétition de ce côté de la Manche.

50 000 euros de préjudice

Pas de photo donc avec la maire de Calais, Natacha Bouchart, qui réclame 50 millions d'euros aux deux gouvernements français et britannique pour réparer le préjudice subi par sa ville. Environ 3 000 migrants se trouveraient actuellement à Calais.

Bernard Cazeneuve et Theresa May à l'entrée du tunnel sous la Manche - Maxppp
Bernard Cazeneuve et Theresa May à l'entrée du tunnel sous la Manche © Maxppp

Eurotunnel : la sécurité du site en chiffres

400 caméras pour surveiller les 23 km de périmètre du site Eurotunnel que 4.000 à 5.000 camions empruntent chaque jour.  nouvelles barrières aux quais d'embarquement financées par les Britanniques.  250 agents Eurotunnel pour assurer le gardiennage, contre 150 au début de l'été.  500 policiers de la police aux frontières à Calais et 200 policiers au commissariat.  7 compagnies de forces mobiles, soit environ 500 personnes pour sécuriser le tunnel, le port, le centre d'accueil de jour Jules ferry et le campement de la "Nouvelle jungle" qui le jouxte.  une demi-compagnie pour le centre ville de Calais.  2 000 tentatives d'intrusion de migrants par nuit décomptées fin juillet par Eurotunnel, avant une décrue à 100 ou 200 en moyenne ces derniers jours.  10 millions d'euros sur deux ans alloués par la Grande-Bretagne à la prise en charge des migrants à Calais.