Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Les migrants de Calais

Migrants de Calais : des policiers britanniques en renfort pour lutter contre les passeurs

jeudi 20 août 2015 à 10:21 - Mis à jour le jeudi 20 août 2015 à 11:50 Par Eric Turpin, France Bleu Nord

Un accord signé ce jeudi à Calais entre la France et la Grande Bretagne prévoit le renfort de policiers britanniques aux côtés des policiers français sur les enquêtes pour lutter contre les passeurs qui aident les clandestins à traverser la Manche.

Des policiers britanniques vont être déployés à Calais pour lutter contre les passeurs de migrants
Des policiers britanniques vont être déployés à Calais pour lutter contre les passeurs de migrants © Etienne Laurent - MaxPPP

Des policiers britanniques vont prêter main forte à leurs collègues français à Calais pour lutter contre les passeurs. Ils participeront aux enquêtes contre les filières. Cela fait partie de l'accord signé jeudi par les ministres français et britannique de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve et Theresa May.

Des centaines de migrants affluent en permanence à Calais dans l'espoir de rejoindre l'Angleterre, soit à bord des ferries qui partent du port, soit à bord des trains navettes qui empruntent le tunnel sous la Manche.

Le renforcement de la coopération entre la France et la Grande Bretagne a pour but de démanteler les filières de passeurs qui aident les immigrants clandestins à traverser la Manche.

Des agents de sécurité en plus

L'accord signé entre les deux ministres français et britannique prévoit le financement par le Royaume-Uni de barrières de sécurité, de caméras de surveillance et d'une centaine d'agents de sécurité dans le périmètre du tunnel sous la Manche, en plus des 200 agents déjà présents.