Société

Migrants : le maire de Saint-Martin-d'Hères aurait aimé une répartition "plus équilibrée"

Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère jeudi 6 octobre 2016 à 9:58

David Queiros, maire communiste de Saint-Martin d'Hères
David Queiros, maire communiste de Saint-Martin d'Hères © Maxppp -

Alors que la préfecture a présenté hier le dispositif d'accueil des 250 réfugiés venus de Calais que l'Isère va devoir accueillir, le maire communiste de St Martin d'Hères, solidaires de ce drame humanitaire, estime que sa commune, va supporter un effort un peu trop important.

Si David Queiros estime "logique", devant "cette situation si préoccupante, de faire preuve de solidarité et de coopération", le maire communiste de St Martin d'Hères aurait aimé que la répartition des 250 migrants de Calais qui vont arriver en Isère soit plus équilibrée et que St Martin d'Hères ne supporte pas un tel effort. La préfecture a en effet prévu que la ville de St Martin d'Hères héberge, aux abords du campus une centaine de réfugiés venus de Calais. Essentiellement des jeunes hommes et non pas des profils variés type famille, femmes, enfants. "On parle de 250 personnes sur l'ensemble du département de l'Isère et une centaine pour la seule commune de Saint Martin d'Hères, ça nous parait trop important" déplore David Queiros sur France Bleu Isère. "Nous étions prêts à pouvoir accueillir mais dans proportions équilibrée". Le maire affirme avoir alerté le préfet sur ce sujet et lui avoir demandé de voir s'il pouvait diminuer le nombre de St Martin d'Hères. "Il n'est pas dit qu'il y arrive, alors dans ce cas-là, si on se trouve devant une situation comme celle-ci ce n'est pas moi qui va exagérer ma réticence". conclu l'édile martinérois qui craint malgré tout des réactions hostiles de certains habitants de sa commune.

David Queiros sur France Bleu Isère

Partager sur :