Société

Migrants : les Franciliens se mobilisent

Par Nathalie Doménégo et Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris vendredi 4 septembre 2015 à 13:28

Aylan, enfant syrien de 3 ans, retrouvé noyé sur une plage de Bodrum, en Turquie
Aylan, enfant syrien de 3 ans, retrouvé noyé sur une plage de Bodrum, en Turquie © DoganNewsAgency@maxppp

Une photo pour une prise de conscience collective. La photo du petit Aylan, mort noyé, rejeté par la mer, n'en finit plus de faire réagir. Les associations qui viennent en aide aux réfugiés croulent sous les appels. Exemple avec Jésuite Réfugiés Service, association basée à Paris ; de 15 appels, on est passé à 40 appels quotidiens.

La photo est aujourd'hui devenue le symbole de ces milliers de réfugiés qui prennent tous les risques, même celui de mourir, pour tenter de fuir leur pays en guerre. Cette photo, c'est celle d'Aylan, petit garçon de trois ans, mort noyé et rejeté par la mer sur une plage de Bodrum, en Turquie. Une photo qui a sonné comme prise de conscience collective. Depuis, les initiatives se multiplient pour tenter de venir en aide aux migrants.

"De 15 appels par jour, on est passé à 40 en une journée" - JRS

Exemple, à Paris, avec l'association Jésuite Réfugiés Service qui depuis 2009 a mis en place un programme d'accueil des réfugiés dans les famille, un programme baptisé Welcome . Un réseau qui fonctionnait jusqu'à maintenant à travers le bouche-à-oreille avec une ou deux propositions d'hébergement par jour. Pas plus. Depuis jeudi matin, les cinq membres de l'association croulent sous les appels des familles franciliennes qui se disent prêtent à héberger des réfugiés. "On a eu 40 appels ce jeudi. C'est très surprenant mais de manière très positive. Cela veut dire aussi que la société se sent interpeller par cette situation extraordinaire. Nous, ce que nous voyons, ce sont des hommes et des femmes qui disent ça suffit et veulent s'engager " explique ainsi Marcella Villalobos, coordinatrice du projet "Welcome en France" pour la JRS. "On sent qu'il y a un ras le bol de ce qu'ils voient à la télévision" ajoute Paul de Montgolfier, le directeur de l'association.

E migrants asso débordée

Une association qui recherche aujourd'hui des bénévoles pour faire face et répondre à la demande nouvelle. Pour en savoir plus sur l'association JRS France : l'association est basée rue d'Assas, dans le 6e arrondissement de Paris. Vous pouvez en devenir bénévole ou faire un don.

Vous souhaitez accueillir une personne migrante ou une famille de migrants ? Voici en quelques mots en quoi cela consiste. Les explications avec Nathalie Doménégo.

P Accueillir un migrant chez soi

Par ailleurs, sachez qu'un appel à manifester pour les migrants a été lancé via les réseaux sociaux pour samedi, 17 heures, place de la République, à Paris . Ce lundi, à Vienne, en Autriche, pas moins de 20.000 personnes ont défilé pour dénoncer le sort réservé aux réfugiés en Europe.

De quoi ont besoin les réfugiés ? D’un toit et de nourriture, ce que bon nombre d’association tentent d’apporter. Mais ils ont aussi besoin  de relations humaines , ce qui est beaucoup plus difficile à obtenir, selon Paul de Montgolfier, le directeur de JRS (Jésuite Réfugié Service) France.

W1 Asso pour accueillir migrants

L’association JRS (Jésuite Réfugié Service)  France, basée rue d’Assas (75006) propose depuis plusieurs années déjà un programme intitulé « Welcome  » qui permet à des familles françaises d’héberger des réfugiés désireux de s’installer en France . Marcella Villalobos, coordinatrice du programme.

W1 Asso pour accueillir migrants