Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Les migrants de Calais

Migrants : Manuel Valls se rend à Calais

lundi 31 août 2015 à 10:06 Par Eric Turpin et Matthieu Darriet, France Bleu Nord

Le premier ministre Manuel Valls se rend lundi à Calais avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Il doit visiter le centre d'accueil de jour des migrants et le site d'Eurotunnel.

La Jungle où campent les migrants à Calais
La Jungle où campent les migrants à Calais © Baziz Chibane - MaxPPP

Manuel Valls et Bernard Cazeneuve sont lundi à Calais. Le Premier ministre et son Ministre de l’intérieur doivent y accueillir deux commissaires européens. Objectif, obtenir de l’argent de l’Europe, pour la prise en charge des migrants. Une visite du centre d’accueil de jour Jules Ferry est prévue, ainsi qu’un déplacement sur le site d’Eurotunnel.

Jusqu’à présent, les accords passés avec les britanniques ont beaucoup porté sur la sécurisation du port et du tunnel et sur la chasse aux passeurs, mais rien ou presque sur le volet humanitaire. les associations se débrouillent dans la jungle et l’Etat a ouvert le centre Jules Ferry. Alors cette fois chacun espère un vrai coup de pouce financier européen.

Après une baisse en juillet due aux passages réussis vers l’Angleterre, le nombre de migrants augmente de nouveau dans la jungle. Ils  seraient 3 500, explique François Guennoc, de l’Auberge des migrants.

« La population de la Jungle continue à augmenter du fait des nouveaux arrivants et du fait que les passages sont beaucoup plus difficiles qu'avant. Les repas distribués à Jules Ferry augmentent sans arrêt. Et on nous demande chaque jour des tentes et des couvertures pour 20, 30, 40 personnes ».

Pour les associations, l’urgence, avant l’hiver est d’installer des abris plus solides que des tentes, et de les chauffer. Il faut aussi des moyens pour la clinique de Médecins du monde. Et au centre Jules ferry, configuré pour 1500 migrants, où 2.400 repas sont distribués quotidiennement, le directeur, Stéphane Duval a également des besoins.

« Nous avons besoin de moyens humains supplémentaires. Et pour répondre à la demande quotidienne, élargir le service d'une cinquantaine de places serait le bienvenu, et par conséquent élargir le nombre de salariés ».

Le projet d’agrandissement de l’hébergement de nuit pour les femmes et les enfants, il est déjà prêt, il pourrait être opérationnel en quelques semaines, mais il faut le financer.

Demandes d'asile 

L’autre sujet que les ministres vont aborder avec les commissaires européens, c’est l’accès aux procédure de demandes d’asile. Depuis des mois, c’est le message fort de la France aux migrants, plutôt que de risquer votre vie en tentant de traverser la manche, déposez une demande d’asile ici.

Ainsi, si 300 dossiers ont été enregistrés en 2013, il y en avait 1000 en 2014, et cette année, 900 personnes ont déjà pu quitter Calais avec un hébergement, pour 1300 dossiers de demande d’asile. Mais le système est complètement  engorgé, faute de moyens, si bien que les migrants sont condamnés à vivre jusqu’à 6 à 8 mois dans la jungle en attendant la procédure.

Par exemple, le Secours catholique qui les aide à monter leur dossier n’est plus en mesure de proposer de rendez-vous avant janvier. il faut donc non seulement des places d’hébergement pour ces demandeurs d’asiles, partout en france mais aussi des moyens humains pour les orienter depuis calais.

"Ça tourne à plein régime"