Société

Migrants à Rennes : la ville ouvre provisoirement un gymnase

Par Nina Valette et Céline Guétaz, France Bleu Armorique lundi 17 juillet 2017 à 20:34

De nombreux bénévoles présents pour soutenir les migrants devant le squat
De nombreux bénévoles présents pour soutenir les migrants devant le squat © Radio France - Nina Valette

Après avoir quittés le squat de la Poterie à Rennes, les 160 migrants étaient à la rue à la mi-journée. La mairie de Rennes propose ce soir quelques hébergements d'urgence et l'ouverture provisoire d'un gymnase. Une solution qui ne satisfait pas les associations.

Que la journée fût longue pour les 160 migrants du squat de la Poterie. Ce matin, ils ont dû quitter le squat où ils étaient logés depuis plus d'un an, sans savoir où ils devraient passer la prochaine nuit. Parmi les 160 personnes, il y a de nombreux enfants. Après avoir rendus les clés du lieu à son propriétaire, tous se sont rassemblés avec les bénévoles des associations qui les soutiennent. Les migrants ont ensuite rejoint la place de la mairie où ils ont attendu plusieurs heures.

La mairie de Rennes va ouvrir un gymnase pour un accueil de nuit

Les migrants ont vidés les lieux des 10h - Radio France
Les migrants ont vidés les lieux des 10h © Radio France - Nina Valette

Après trois heures de réunion en mairie avec la préfecture, les bénévoles de l'association "un toit, c'est un droit" indiquent que la Préfecture d'Ille-et-Vilaine doit héberger 75 personnes. Pour les 80 autres, la municipalité a prévu une vingtaine de logements d'urgence, dans des hôtels, mais aussi l'ouverture d'un gymnase, dans le quartier de la Poterie et même un collège.

La maire, Nathalie Appéré, indique dans un communiqué que cette décision est prise dans la "tradition humaniste et solidaire de la ville", et précise que tous les enfants auront un toit sur la tête. Mais pour les bénévoles des associations qui soutiennent les migrants, "cette solution n'est pas satisfaisante, car le gymnase ne sera ouvert que la nuit."