Société

Migrants à Sainte-Suzanne : le président du Département répond à la polémique

Par Germain Treille, France Bleu Mayenne jeudi 20 octobre 2016 à 17:00

Une cinquantaine de migrans doivent arriver en Mayenne
Une cinquantaine de migrans doivent arriver en Mayenne

Pour Olivier Richefou, faire le lien entre la fermeture de la maison de retraite et l'accueil de migrants n'a aucun sens.

C'est un dossier humanitaire et politique explosif. Vendredi dernier, le Préfet de la Mayenne s'était rendu au conseil municipal de Sainte-Suzanne pour expliquer les modalités d'accueil d'une cinquantaine de migrants en provenance de la "jungle" de Calais. Des élus locaux, soutenus par une partie de la population, s'y opposent. Une pétition d'un collectif citoyen, en fait une émanation du FN, circule dans la région. Le département de la Mayenne, qui a la charge des EHPAD, a décidé de sortir de sa réserve pour justifier la fermeture du bâtiment cet été.

Le président centriste de la collectivité, Olivier Richefou, affirme que la décision a été prise en début d'année et que personne alors ne savait que des migrants allaient arriver. Il estime que le maire de Sainte-Suzanne a peu trop vite cédé à la pression populaire : "j'ai communiqué l'avis des pompiers qui indiquent clairement que les normes de sécurité pour accueillir des personnes âgées sont très strictes". Et remettre au normes aurait coûté 1 million d'euro selon Olivier Richefou. Si l'ex-EHPAD peut aujourd'hui servir de refuge, c'est parce que la réglementation "incendie" est moins sévère pour un public plus jeune, donc pour des migrants d'une vingtaine ou d'une trentaine d'années.

Le chef de l'exécutif mayennais tient à rappeler que les résidents, qui ont quitté Sainte-Suzanne, ont tous retrouvé une place dans un EHPAD. L'ensemble du personnel a été recasé poursuit-il. Olivier Richefou, enfin, explique que l'accueil des migrants dans la commune n'est qu'à titre provisoire. Il a demandé au Préfet de trouver une autre solution à partir du 31 mars prochain. Le site de la Fontaine au bac, qui appartient à l'hôpital de Laval, est une piste.

Partager sur :