Société DOSSIER : Les migrants de Calais

Migrants sur un ferry à Calais : 15 gardes à vue, le gouvernement entend "assurer l'ordre public"

Par Germain Arrigoni, France Bleu Nord et France Bleu dimanche 24 janvier 2016 à 17:57

L'intrusion de migrants sur un ferry dans le port de Calais samedi
L'intrusion de migrants sur un ferry dans le port de Calais samedi © Maxppp

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a dit dimanche la "détermination totale du gouvernement à assurer l'ordre public à Calais", après l'intrusion de migrants sur un ferry. Un événement exceptionnel qui a débouché sur 15 gardes à vue.

Le ton monte à Calais. Samedi, le port de la ville a été bloqué pendant plus de trois heures après l'intrusion d'une cinquantaine de migrants sur un ferry. Un "abordage" consécutif à une manifestation locale de 2.000 personnes en faveur de leur cause. Après la manifestation, au cours de laquelle un Calaisien exaspéré a brandi un fusil et une statue du général De Gaulle a été dégradée.

Huit personnes jugées lundi

Les forces de l'ordre ont "procédé à l'éviction de 350 migrants qui bloquaient le port de Calais" et dont certains étaient montés à bord d'un ferry, rapporte le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

35 personnes ont été interpellées - 26 migrants pour embarquement frauduleux sur un navire, et 9 militants du collectif "No Borders" -, et 15 ont été placées en garde à vue. Six migrants et deux militants seront jugés ce lundi en comparution immédiate, a annoncé le procureur de Boulogne-sur-Mer Jean-Pierre Valensi.

La maire de Calais bientôt reçue

Face aux appels des élus locaux, par exemple celui du président de région Xavier Bertrand réclamant une "réunion de crise en urgence", le ministère a rappelé le versement de 50 millions d'euros dans le cadre d'un "contrat territorial", ainsi que le renforcement des mesures de maintien de l'ordre, notamment à travers la mobilisation depuis plusieurs mois de 17 unités de forces mobiles (compagnies de CRS et escadrons de gendarmes mobiles).

Le communiqué évoque aussi les "importants travaux de sécurisation du tunnel et du port" depuis l'été dernier, ainsi que la mise en place de "solutions humanitaires" qui "ont permis de ramener le nombre de migrants présents à 4.000, contre 6.000 il y a quelques mois."

La maire de Calais Natacha Bouchart sera reçue le 3 février par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et son homologue de la Justice Christiane Taubira.

Manifestation des commerçants

A l'appel de commerçants et professionnels du port venus "soutenir les emplois", quelque 2.000 personnes ont défilé dimanche dans les rues de Calais alors qu'elles sont confrontées à la présence de nombreux migrants.

Prévue depuis plusieurs jours, cette manifestation avait été déployée une grande bannière "Mon port est beau, ma ville est belle - soutenir notre ville, notre port, nos commerces et nos emplois" sans slogan ni signe politique distinctif.

Aucun(e)