Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Opération Barkhane : treize militaires français morts au Mali

Militaires tués au Mali : deux des soldats ont des familles vivant sur le bassin d'Arcachon

-
Par , France Bleu Gironde

Parmi les treize militaires français tués en opération au Mali ce lundi, deux avaient des attaches familiales sur le Bassin d'Arcachon. Le lieutenant Alex Morisse et le brigadier-chef Romain Salles-de-Saint-Paul étaient membres du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau.

Les militaires Alex Morisse (gauche) et Romain Salles de Saint-Paul (droite)
Les militaires Alex Morisse (gauche) et Romain Salles de Saint-Paul (droite) © Radio France - Twitter Armée de Terre

Gironde, France

Alex Morisse, lieutenant du 5ème régiment d'hélicoptère de combat, 31 ans, avait fait une partie de sa scolarité sur le Bassin d'Arcachon. Sa famille est installée au Teich depuis une vingtaine d'années. Ce mardi soir le maire de la commune François Deluga lui a rendu hommage. Il a indiqué qu'un registre de condoléances serait mis à la disposition du public à la mairie.

Treize militaires français de l'opération "Barkhane" ont trouvé la mort au Mali dans la collision de deux hélicoptères engagés dans une mission de combat contre des jihadistes, a annoncé ce mardi l'Elysée.

Romain Salles-de-Saint-Paul, lui aussi membre du 5ème Régiment d’hélicoptères de combat de Pau, 35 ans, marié et père de deux enfants est mort aux côtés de son frère d'arme. Son père adoptif vit à Lanton à quelques kilomètres du Teich. Ce mardi soir chez nos confrères de France 3 ce papa confiait son immense tristesse mais également sa fierté.  "Il risquait sa vie. C'était son métier. Il aimait ça". 

Jean Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde évoque sur sa page Facebook la mort de "deux héros qui combattaient au Mali contre la barbarie djihadiste, des défenseurs de notre liberté".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu