Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : Milo, bébé né en plein confinement à la maternité de Seclin

-
Par , France Bleu Nord

Sarah et Rémi, un couple de Cappelle-en-Pévèle (Nord) ont accueilli leur petit Milo vendredi. Des jeunes parents qui n'ont pas eu le droit à des visites à la maternité, mais qui prennent aussi les bons côtés du confinement

Photo d'illustration bébé
Photo d'illustration bébé © Radio France - Florence Gotschaux

Malgré la situation, le petit Milo était pressé d'arriver. Il a montré le bout de son nez avec plus de deux semaines d'avance. Sur la route de la maternité, les futurs parents se sont fait contrôler. Mais évidemment, les gendarmes les ont laissé passer et rapidement car Sarah à eu une contraction au même moment.

Sur place, Rémi a du choisir entre le confinement avec sa petite famille pendant trois jours à l’hôpital ou à la maison. Il a choisi la première option. Et finalement l'interdiction des visites ne lui a pas pesé tant que ça

On voit personne, on entend personne, c'est très calme, et pour le premier enfant c'est pas plus mal. On était dans notre bulle à 3, au moins on a pu mettre en place l'allaitement et le rythme de Milo

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

C'est le retour à la maison qui est un peu plus compliqué à gérer sans visite, surtout celle de sa famille, car forcément Rémi voudrait bien montrer son petit bout, avec ses parents c'est par la fenêtre car ce sont les voisins, et pour les beaux-parents, c'est par vidéo.  De quoi faire des stocks de bisous pour l'après confinement. Seule visite la sage femme mais qui est venue avec son masque et le gel hydroalcoolique de rigueur.

Le jeune papa est ravi d'être obligé de faire du télétravail pour vivre au maximum les premiers jours de son bébé, et soutenir sa compagne. 

On est vraiment à deux. On peut se mettre en place, prendre nos marques et suivre le rythme de Milo

Comme quoi le confinement n'a pas que du mauvais. Le petit Milo va rester plus longtemps que prévu avec son papa et sa maman réunis dans la même bulle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu