Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mimos 2018 : 160 spectacles de mime pendant une semaine à Périgueux

dimanche 22 juillet 2018 à 18:18 Par Octavie Couchard, France Bleu Périgord

Le festival Mimos commence ce lundi 23 juillet et dure jusqu'au samedi 28 juillet. Pendant presque une semaine, les périgourdins et les touristes de passages peuvent profiter de spectacles de mimes à tous les coins de rues de Périgueux.

Le spectacle "Le rêve d'Erica" est présenté par la compagnie Bivouac, jeudi 26 juillet à 22 heures au parc Gamenson.
Le spectacle "Le rêve d'Erica" est présenté par la compagnie Bivouac, jeudi 26 juillet à 22 heures au parc Gamenson. - Epiphanie Esteves

Périgueux, France

C'est la 36e édition du festival, et il ne prend pas une ride : 80 000 spectateurs sont attendus toute la semaine. Pas moins de 250 artistes de huit nationalités différentes sont à Périgueux pour le festival international du mime et du geste. C'est le plus grand festival de ce type en Europe, avant le festival du mime de Londres. 

Cette nouvelle édition est placée sous le signe des jeux d'apparences, des trompes l'oeil et des mirages. Un thème mis en avant dès la soirée d'ouverture à 22 heures avec un spectacle sons et lumières qui transformera les façades de la cathédrale Saint-Front et de la place Mauvard. C'est un périgourdin, Bernard Maciel, qui a créé spécialement ces jeux d'images pour faire bouger les murs, avec pour thème "Lumières et Mémoires de Mimos" : les images projetées sur les façades sont des archives des anciennes éditions de Mimos, comme un hommage aux artistes qui ont fait le succès du festival.

Dès 16 heures, les représentations commencent partout en ville. Et nouveauté cette année, des statues en osier, fabriquées par des périgourdins, au cours d'un atelier participatif de la compagnie l'Homme Debout, sont inaugurées à 18 heures. Quatre personnages sont installés depuis dimanche sur l'esplanade Badinter et la place André Maurois. 

Des créations insolites

Cette année encore, le festival se décline en deux, avec une partie in et des spectacles payants et une partie off, totalement gratuite. Dans la partie in, les organisateurs ont sélectionnés des représentations parfois insolites, comme celle des françaises de Galapiat Cirque : les deux artistes sont attachées l'une à l'autre par leur cheveux. A voir au Palace, mardi et mercredi à 18 heures. 

Avec "Dr Nest", les allemands de la Familie Flöz amènent les spectateurs dans les profondeurs de l'âme et du cerveau, grâce à un jeu de masque : chaque masque représente une déficience du cerveau humain. Un voyage étonnant présenté mercredi et jeudi à 20 heures au Théâtre. D'autres présentations sont vertigineuses : avec "Le rêve d'Erica", la compagnie Bivouac présente un spectacle perché à 7 mètres de haut, au parc Gamenson jeudi et vendredi à 22 heures. 

Mimos, c'est aussi, des clowns, version russe par la Raiemanta compagnie ou version italienne avec les artistes de la compagnie Circolabile. Et aussi des revisites des airs d'opéra par les catalans de Cor de Teatre. Pour les enfants, la compagnie Sylex a imagine tout un bestiaire d'animaux hybrides avec des jambes de danseuses, à voir jeudi et vendredi à la Chapelle Bertran de Born à 15 heures et 18 heures. 

Pour ces spectacles, les prix sont compris entre 7 euros et 22 euros, et un pass est proposé pour assister à toutes les représentations payantes pour 127 euros.  

Les spectacles off du festival sont en accès libre et regroupent une vingtaine de jeunes compagnies, et les artistes sont rémunérés au chapeau. C'est d'ailleurs dans cette partie off que l'on pourra retrouver trois compagnies périgourdines : Cie comme Si, Cie Eléonore Aboutaoufik et Mareike Franz. Samedi, l'une des compagnies recevra le prix de la meilleure compagnie off. 

Les rues de Périgueux sont la scène des mimes et des gestes tous les jours, avec des représentations jusqu'à 22 heures. L'idée est d'attirer un public large, avec des spectacles pour les enfants.  Aussi, des ateliers et des stages de mimes sont proposés toute la semaine