Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Minute de silence, échanges... élèves et enseignants rendent hommage à Samuel Paty partout en France

-
Par , France Bleu

Les élèves et enseignants ont observé une minute de silence dans tous les établissements scolaires de France ce lundi matin afin de rendre hommage à Samuel Paty. Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer se sont rendus à Conflans-Sainte-Honorine.

Le Premier ministre et le ministre de l'Education étaient avec une classe de CM2 à Conflans-Sainte-Honorine.
Le Premier ministre et le ministre de l'Education étaient avec une classe de CM2 à Conflans-Sainte-Honorine. © Maxppp - THOMAS COEX

Pour cette rentrée hors du commun, les élèves et enseignants ont rendu hommage lundi à Samuel Paty partout en France. Une minute de silence a notamment eu lieu aux alentours de 11 heures dans tous les établissements scolaires, à la mémoire de cet enseignant de Conflans-Sainte-Honorine assassiné le 16 octobre dernier, après avoir montré les caricatures de Mahomet à ses élèves. 

Des minutes de silence dans les établissements scolaires

Vers 11 heures, les élèves et enseignants ont observé une minute de silence dans les écoles, collèges et lycées. Avant cela, la "Lettre aux instituteurs et institutrices" de Jean Jaurès a été lue aux enfants dans les salles de classe. 

Pour rendre hommage à Samuel Paty, un professeur a joué et chanté "Il changeait la vie" de Jean-Jacques Goldman au lycée Clos de Pouilly à Dijon.

Au collège Henri Pourrat de Ceyrat, dans le Puy-de-Dôme, c'est un enseignant d'histoire-géographie qui a lu la lettre de Jaurès aux enseignants, avant la minute de silence. 

Au lycée Follereau de Belfort (Territoire de Belfort), les élèves et les enseignants sont restés debout, le regard fixe ou les yeux au sol. Une centaine d'élèves de Terminale s'est rassemblée en fin de matinée, et certains ont pu s'exprimer. 

Devenir citoyen, défendre ses idées, ça s'apprend dès l'enfance - Maude, 17 ans. 

"On lui a enlevé la vie, on lui a enlevé sa liberté d’expression après un tel acte, un acte ignoble, il n'y a pas de mots" témoigne Louise, une élève, à propos de Samuel Paty.

Forte émotion également au collège George Chepfer de Villers-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle). Après la minute de silence, élèves et enseignants ont applaudi en l'honneur de l'enseignant tué. Les délégués ont ensuite été conviés à un temps de parole au CDI, centre de documentation et d'information.

Prises de parole et recueillement dans la cour de récréation du collège.
Prises de parole et recueillement dans la cour de récréation du collège. © Radio France - Angeline Demuynck

Près de Toulouse, au lycée Pierre d'Aragon de Muret, les élèves en ont beaucoup parlé entre eux, au retour de leurs vacances de la Toussaint. Ils sont "choqués" par ce qu'il s'est passé, rapporte France Bleu Occitanie. Dans cet établissement, le préfet d'Occitanie et le recteur de l'académie de Toulouse ont assisté à l'hommage rendu à Samuel Paty.

A Reims, la Rectrice de l'Académie s'est déplacée au Lycée Marc Chagall à Reims pour parler aux élèves de la signification de cet hommage. 

Hommages également au collège Anselme Mathieu à Avignon (Vaucluse), tout comme au collège Jacques Monod de Laval (Mayenne).

Hommage à Conflans-Sainte-Honorine en présence de Jean Castex

Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer se sont rendus ce lundi matin au collège du Bois d'Aulne, où travaillait le professeur d'histoire, pour échanger avec la communauté éducative. "Ici, Samuel Paty apprenait à chaque enfant de la République à devenir un citoyen libre. Pour lui, pour notre pays, nous continuerons. C'est notre honneur et notre devoir", a écrit sur Twitter le chef du gouvernement. 

Jean Castex et Jean-Michel Blanquer se sont ensuite rendus à l'école primaire Le Clos d'en Haut, voisine du collège du Bois d'Aulne, afin d'assister à la minute de silence avec une classe de CM2.

Ils ont également chanté la Marseillaise.

Journée spéciale sur France Bleu 

Ce lundi, France Bleu a également bouleversé son antenne pour la dédier aux enseignants et à une valeur fondamentale de la République : la liberté d’expression. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess