Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mios : la principale du collège alerte les parents sur la pornographie à la récré

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

La principale du collège de Mios vient d'adresser un courrier à l'ensemble des parents. Elle indique que des enfants de 6ème et de 5ème visionnent des vidéos pornographiques dans l'établissement. Elle parle aussi d'attouchements des parties intimes et de masturbation dans la cour.

Le collège de Mios
Le collège de Mios © Radio France - Stéphane Hiscock

Mios, France

Les enfants sont confrontés de plus en plus tôt à la pornographie. Au collège de Mios, en Val de l'Eyre, la principale vient d'envoyer un courrier aux 600 parents d'élèves pour les prévenir de pratiques inappropriées dans l'enceinte et à l'extérieur de l'établissement. Le courrier est explicite. Il évoque :"le visionnage de vidéos à caractère pornographique, exhibitionnisme, masturbation dans la cour de récréation et attouchements des parties intimes". 

Ces faits concerneraient une quinzaine d'élèves de 6ème et 5ème, soit des enfants de moins de 14 ans. La principale a décidé de prendre des sanctions contre les auteurs et de réaliser des séances d'information auprès des classes concernées. Elle a aussi choisi de prévenir l'ensemble des parents sur cette problématique de l'hyper-sexualisation à l'école et des risques liés notamment à l'usage sans filtre d'internet.

Un extrait de la lettre envoyée aux parents - Aucun(e)
Un extrait de la lettre envoyée aux parents

François Coux, le directeur académique en Gironde (DASEN) estime que la responsable du collège a eu raison d'agir ainsi même si les mots employés dans le courrier ont pu choquer certains parents : "l'école travaille ces problématiques et doit sans doute davantage les travailler." Le responsable académique reconnait que l'école a un rôle à jouer pour éduquer les enfants à la sexualité mais que cette éducation doit forcément passer aussi par un meilleur contrôle des parents.

François Coux, directeur académique

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu