Société

INTERVIEW - Miss Centre s'explique sur sa démission forcée

Par Adèle Bossard, France Bleu Berry, France Bleu Orléans, France Bleu Touraine et France Bleu samedi 5 novembre 2016 à 20:21

Margaux Legrand-Guérineau Miss Centre-Val-de-Loire 2016 entre ses 2 dauphines : Joris Cassandre première dauphine (à gauche) et Léa Navarro deuxième dauphine (à droite)
Margaux Legrand-Guérineau Miss Centre-Val-de-Loire 2016 entre ses 2 dauphines : Joris Cassandre première dauphine (à gauche) et Léa Navarro deuxième dauphine (à droite) © Radio France - Carl Dechâtre

Mi-octobre, Margaux Legrand-Guérineau, fraîchement élue Miss Centre-Val de Loire, annonce son retrait de la course à l'élection de Miss France 2016 pour "des raisons personnelles". Aujourd'hui, elle dit avoir reçu des pressions pour démissionner.

Élue Miss Centre-Val de Loire 2016 en septembre, Margaux Legrand-Guérineau renonce finalement, il y a quelques semaines, à concourir pour la couronne de Miss France. Elle évoque alors des "raisons personnelles". Mais il n'en est rien : elle explique aujourd'hui avoir été sommée de démissionner par Sylvie Tellier, présidente du Comité Miss France.

"Sylvie Tellier m'a dit qu'elle avait reçu, anonymement, des photos dénudées de moi [ce qui est interdit par le règlement du concours de Miss France, ndlr] . Mais ces photos n'avaient rien de vulgaire, rien de pornographique ou d'érotique. Suite à ça, j'ai été destituée et elle m'a conseillé de taire la raison. C'est ce que j'ai fait mais ce n'est pas ce que j'aurai dû faire. Tout le monde me posait des questions. Certains pensaient que j'étais enceinte ou gravement malade. Donc j'ai préféré dire la vérité.

Margaux Legrand-Guérineau explique avoir été poussée à démissionner par le comité Miss France.

Aujourd'hui, si elle s'exprime, c'est aussi parce qu'elle considère que ces photos n'ont rien de choquant. Elle rêvait d'intégrer le concours de Miss France, de partir sur l'île de la Réunion et de défendre la région Centre lors de la finale en décembre prochain.

"C'est des photos où on ne voit que le haut, c'était des photos artistiques, que je comptais sortir pour faire un book. Et je ne les ai pas mises sur les réseaux sociaux pour que ça ne joue par en ma défaveur. Mais apparemment quelqu'un les a retrouvées.

Ils refusent l'acte de se dénuder mais si c'est pour faire des photos artistiques, je trouve ça merveilleux. Je trouve le corps de la femme très beau. On peut être beaucoup plus vulgaire habillée que déshabillée, surtout qu'après les Miss France sont vues en maillot de bain. Ce règlement n'est pas approprié, et pour moi, il est trop strict à ce niveau là".

Margaux Legrand-Guérineau rêvait de concourir pour être Miss France.

La Jocondienne ne peut désormais plus concourir à l’élection de Miss France, mais elle n'exclut pas de se présenter à d'autres compétitions. Elle compte aussi publier ces photos dénudées dont elle se dit fière.

C'est sa première dauphine, la Tourangelle Cassandre Joris, qui participera donc au concours de Miss France prévu le 17 décembre prochain à Montpellier.