Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loto du patrimoine 2020 : le fort de Cormeilles-en-Parisis (Val-d'Oise) est l'un des 18 sites retenus

-
Par , France Bleu Paris

Les noms des 18 sites, sélectionnés pour la troisième édition de la mission sauvegarde du patrimoine en péril confiée à Stéphane Bern, ont été dévoilés ce mardi. En Ile-de-France, c'est le fort de Cormeilles-en-Parisis (Val-d'Oise) qui a été retenu.

Le Fort de Cormeilles-en-Parisis
Le Fort de Cormeilles-en-Parisis - Fondation du patrimoine

Dix-huit sites ont été sélectionnés pour la troisième édition de la mission pour la sauvegarde du patrimoine en péril, une mission confiée par le président de la République à Stéphane Bern. Les noms des sites ont été dévoilés ce mardi. 

En Ile-de-France, le site retenu pour cette année 2020 se trouve dans le Val-d'Oise. C'est le fort de Cormeilles-en-Parisis (Val-d'Oise).

Le fort de Cormeilles-en-Parisis 

Premier ouvrage réalisé entre 1874 et 1877, le fort de Cormeilles, au sommet de la butte du Parisis, servira de modèle pour les autres forts destinés à faire une ceinture autour de Paris.

Ce fort est de structure polygonale. Il est entouré de fossés secs avec un massif central constitué de deux bâtiments de casernement : l’un pour les officiers et l’autre les artilleurs. La façade de celui des officiers associe pierre de taille et brique. Il est doté de la seule chapelle du système de fortification de Séré de Rivières, avec deux baies jumelées. Les fossés sont défendus par trois caponnières pourvues d’armement léger.

Une occupation militaire

Durant la Seconde Guerre mondiale, le fort était occupé par la marine allemande et, de 1947 à 1956, servit de prison pour des officiers allemands et collaborateurs. De 1973 à 1997, l’Infanterie de Marine s’y installe et organise des stages d’initiation commando pour les réservistes.

Une association gère le fort

Le fort appartient au conseil régional d'Ile-de-France. La gestion du fort est confiée depuis 1998 à l’association des Amis du fort de Cormeilles. Elle y organise des visites guidées gratuites tous les premiers dimanches du mois ainsi qu’une brocante militaire annuelle en juin.

En 2005, un musée a été ouvert présentant des objets de collection, uniformes et armement de 1870 à nos jours. Le fort a été labellisé Patrimoine d’Intérêt Régional en 2018, amenant 8 000 visiteurs par an.

Le fort souffre d'infiltrations

Les bâtiments du fort ont été construits il y a plus de 140 ans. Ils sont recouverts de buttes de terre qui devaient les protéger des tirs potentiels de l’artillerie adverse et qui génèrent des infiltrations. Les voûtes sont aujourd’hui fissurées. Les joints des murs de façade se dégradent. Des moellons se détachent et tombent par terre. Le fort a besoin d'être restauré.

Quelles aides financières va-t-il recevoir ?

Ce site, comme les 17 autres, va bénéficier d’un soutien financier de la Mission Stéphane Bern via la Fondation du patrimoine, grâce aux jeux Mission Patrimoine 2020 de FDJ. Cet argent viendra s’ajouter aux subventions du ministère de la Culture pour les édifices protégés au titre des monuments historiques, ainsi qu’aux dons et mécénats collectés.

D'autres sites seront aidés

Les 103 nouveaux sites "de maillage" (un site par département et collectivité d’outremer), qui bénéficieront également des jeux Mission Patrimoine en 2020, seront annoncés au début du mois de septembre 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu