Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mobilisation au Pontet contre les tee-shirts sexistes imposés aux salariés d'un fast food

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu

À l'appel de Solidaires 84, une quinzaine de personnes se sont rassemblées devant le fast food de la chaîne Brut Butcher au Pontet (Vaucluse) ce samedi midi. En cause, les tee-shirts aux slogans sexistes imposés aux salariés de l'enseigne.

Une quinzaine de personnes se sont rassemblées devant le restaurant Brut Butcher du Pontet pour dénoncer les messages sexistes inscrits sur les uniformes des salariés.
Une quinzaine de personnes se sont rassemblées devant le restaurant Brut Butcher du Pontet pour dénoncer les messages sexistes inscrits sur les uniformes des salariés. © Radio France - Elsa Vande Wiele

L'affaire a fait beaucoup de bruit ces derniers jours. "À poêle les dindes", "Il faut se la farcir", "Un restau très cochon"... Quelques exemples des slogans inscrits sur les tee-shirts portés par les employés de la chaîne de fast food Brut Butcher. Un humour "décalé" qui ne passe pas chez les syndicats. Si la direction a présenté ses excuses cette semaine et a annoncé avoir commandé des nouveaux modèles de tee-shirts, Solidaires 84 a maintenu la manifestation prévue ce samedi midi devant l'enseigne installée au Pontet (Vaucluse). Une quinzaine de personnes a répondu à l'appel, dont plusieurs militantes de l'association Osez le féminisme 84. 

"Le problème, c'est qu'ils ont été retirés sous la pression des réseaux sociaux" - militante du collectif Osez le féminisme

En attendant l'arrivée de nouveaux uniformes prévue le 15 mars, les salariés du restaurant du Pontet portent des t-shirts blancs. "C'est une bonne nouvelle mais on veut s'assurer que ce soit définitif, explique Thierry Juny, le co-délégué de l'union syndicale à l'origine de cette manifestation. On attend avec impatience la nouvelle collection 2021 qui a été commandée avant toute cette polémique, on se demande ce qu'ils vont oser cette fois-ci."

Cette militante d'Osez le féminisme, elle, regrette qu'il n'y ait pas "une vraie prise de conscience". "Il faut qu'ils comprennent en quoi leur communication est sexiste, le problème, c'est qu'ils ont été retirés sous la pression des réseaux sociaux." Ce samedi midi, la direction de l'établissement n'a pas souhaité s'exprimer ni échanger avec les manifestants.

La direction de la chaîne de burgers Brut Butcher prône une communication à "l'humour décalé".
La direction de la chaîne de burgers Brut Butcher prône une communication à "l'humour décalé". © Radio France - Elsa Vande Wiele
Choix de la station

À venir dansDanssecondess