Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Mobilisation des gilets jaunes à Paris : manifestation interdite après des violences place d'Italie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Des milliers de manifestants étaient attendus à Paris pour l'anniversaire de la contestation des gilets jaunes ce samedi. Mais la fête a tourné au vinaigre avec des violences place d'Italie, qui ont poussé la préfecture de police a annuler l'une des manifestations prévues.

Affrontements entre gilets jaunes et forces de l'ordre porte de Champerret, à Paris
Affrontements entre gilets jaunes et forces de l'ordre porte de Champerret, à Paris © Maxppp -

Paris, France

Des milliers de personnes étaient attendues ce weekend à Paris après les nombreux appels à manifester lancés sur les réseaux sociaux. Un an après le début des premiers rassemblements, les gilets jaunes comptent bien raviver la flamme de la mobilisation après des semaines d'essoufflement du mouvement de contestation.

Les Champs-Elysées et d'autres zones bouclées

Depuis ce samedi matin, de nombreux secteurs de la capitale sont investis par les forces de l'ordre. Près de 5.000 policiers et gendarmes sont mobilisés, avec des voltigeurs à moto, des canons à eau et des blindés. Les zones de rassemblements potentiels sont bouclées : Champs-Elysées, Matignon, Assemblée nationale, Sénat, Notre-Dame, gare Saint-Lazare et secteur des "grands magasins". Une vingtaine de stations de métro et de RER sont fermées pour la journée de samedi.

Violences places d'Italie

Samedi matin, des incidents violents ont éclaté place d'Italie (13e arrondissement) point de départ de la manifestation de l'après-midi. Le centre commercial Italie 2 a dû fermer ses portes en début de matinée. 

Destruction de mobilier urbain, voitures et engins de chantier incendiés, scènes de guérilla urbaine, policiers blessés : la situation s'est nettement tendue en début d'après-midi et les forces de l'ordre ont fait usage de centaines de grenades lacrymogènes pour répondre à des jets de pavés des manifestants et casseurs. En raison "des exactions et des violences", la préfecture de police de Paris a annulé la manifestation déclarée des gilets jaunes prévue au départ de la place. 

Selon le préfet de police, la situation était en fin d'après-midi "parfaitement sous contrôle". Les manifestants ont été évacués de la place à 17h. "Les images sont spectaculaires, mais le reste de la capitale vit normalement", a-t-il également tenu à rappeler.

Plus tôt dans la matinée, des gilets jaunes avaient tenté d'envahir le boulevard périphérique porte de Champerret, et s'étaient heurtées aux forces de l'ordre, qui ont rapidement rétabli la circulation. 

D'après la préfecture de police, une centaine de personnes ont été interpellées et près de 1.500 contrôles effectués à Paris. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu