Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mobilisation des lycéens : 400 établissements visés par des actions ce vendredi, un policier grièvement blessé

vendredi 7 décembre 2018 à 11:04 - Mis à jour le vendredi 7 décembre 2018 à 18:18 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Des lycéens ont de nouveau perturbé 400 établissements ce jeudi et ont manifesté dans la rue pour protester contre la réforme du bac et contre Parcoursup. Des incidents ont eu lieu dans plusieurs villes de France avec notamment un policier grièvement blessé à Mulhouse.

Des lycéens mobilisés dans la rue à Paris
Des lycéens mobilisés dans la rue à Paris © Maxppp -

Cela fait une semaine que les lycéens se mobilisent. 400 lycées - sur un total de 4.000 que compte la France - étaient de nouveau bloqués totalement ou partiellement ce vendredi dans toute la France. C'est une centaine de plus que la veille, où 300 lycées avaient été perturbés. Des manifestations ont eu lieu en cours dans plusieurs villes, rapportent plusieurs rédactions de France Bleu.

Les élèves appellent à l'abandon des réformes du lycée, du bac, de la voie professionnelle et de la loi ORE, introduite l'an dernier pour l'entrée à l'université et instituant la controversée plateforme Parcoursup dans le sillage du mouvement des "gilets jaunes". Les étudiants protestent, eux, contre l'augmentation des frais d'inscription à la faculté pour les jeunes étrangers. 

Un policier grièvement blessé à Mulhouse

En Alsace, de nouvelles échauffourées ont éclaté ce vendredi matin à Mulhouse (Haut-Rhin) où un policier a été grièvement blessé, selon France Bleu Alsace. Le CRS a été renversé par une mini-moto, dont le conducteur a été interpellé.

Le marché de Noël et plusieurs commerces sont fermés à Mulhouse. 

Situation tendue dans plusieurs villes

En Seine-Saint-Denis, 31 établissements sont concernés par la mobilisation et six personnes ont été placées en garde à vue en début de matinée. La situation est notamment tendue à Aubervilliers, à proximité de plusieurs lycées et collège. Une voiture a été incendiée, des "départs de feu" ont eu lieu au niveau de deux établissements et un commerce a été "dégradé et pillé", a indiqué la préfecture.

A Toulouse, il y a eu un face-à-face tendu des lycéens et des CRS.

Le centre de Saint-Etienne était perturbé vendredi par une manifestation violente de lycéens, pour le deuxième jour consécutif. À Lyon, 39 personnes ont été interpellées. 

En Drôme et en Ardèche, des lycéens se sont rassemblés devant plusieurs établissements, et la situation est tendue à Valence, dans le quartier Briffaut à proximité du lycée Algoud Laffemas. Selon France Bleu Drôme Ardèche, deux jeunes hommes ont été légèrement blessés : l'un au cuir chevelu, vraisemblablement par une pierre jeté par un de ses copains et l'autre s'est brûlé la main en tentant de ramasser une grenade lacrymogène.

A Nantes, deux personnes ont été agressées ce vendredi matin devant le lycée Mandela pour avoir empêché des individus de "retourner" une voiture.

A Montbéliard, un jeune homme de 16 ans a été blessé à la tête lors de heurts avec les forces de l'ordre au centre-ville. Souffrant d'une plaie, il a été transporté conscient vers l'hôpital de Trévenans, selon France Bleu Belfort-Montbéliard. 

A Carpentras et à Saint-Brieuc, des bouteilles d'acide ont été jetées sur les forces de l’ordre ce vendredi. A Chambéry, trois lycéens ont été interpellés pour des jets de projectile.

À Paris, quelques milliers de lycéens ont défilé dans le calme. Dans le cortège, entre la station de métro Stalingrad et la place de la République, certains professeurs ont rejoint les élèves.

Depuis le début de la semaine, ces manifestations sont émaillées d'incidents : une vidéo de l'arrestation de lycéens à Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, suscite la polémique, trois lycéens ont été blessés par des tirs de flash-ball et plusieurs policiers ont été blessés à Toulouse et à Beauvais.

La situation près de chez vous

.

  - Visactu
© Visactu -