Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mobilisation en faveur du référendum pour les animaux ce lundi à Montpellier

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault

Des tracts ont été distribués sur la place de la Comédie à 13h ce lundi et les passants ont été invités à soutenir le référendum pour les animaux souhaité par 77% des ruraux selon une étude IFOP 2020.

Des militants de la cause animale venus soutenir le projet de référendum pour les animaux
Des militants de la cause animale venus soutenir le projet de référendum pour les animaux © Radio France - Sébastien Garnier

Une action pour soutenir le référendum pour les animaux  était organisée ce lundi à Montpellier (Hérault). Des tracts  ont été distribués près de la fontaine des Trois Grâces sur la place de la Comédie  à 13h  et les passants ont été  invités à soutenir le Référendum pour les animaux. Les participants tiendrons des panneaux aux couleurs du Référendum.  L'adjoint au maire de Montpellier en charge de la condition animale  (Eddine Ariztegui) était présent  et un représentant de la députée de l'Hérault Coralie Dubost. Les députés Vignal et Ressiguier ont aussi apporté leur soutien. 

Plus une société est bienveillante envers les animaux plus elle l'est envers les hommes

Eddine Ariztegui l'adjoint à la mairie de Montpellier en charge de la cause animale

L'objectif de ce référendum est de soumettre au vote de la population  une proposition de loi composée de six mesures

  • interdire l’élevage en cage 
  • interdire la construction de tout nouvel élevage intensif, privant les animaux d'accès au plein air 
  • interdire l’élevage des animaux dans le but d’obtenir de la      fourrure ainsi que la commercialisation de la fourrure
  • interdire la chasse à courre, la chasse sous terre et les autres pratiques de chasse cruelles 
  • interdire les spectacles avec animaux sauvages 
  • interdire les expérimentations sur les animaux lorsqu’il existe une méthode de recherche alternative.

Pour que ce RIP soit organisé  il faut le soutien de 185 parlementaires  puis  4,7 millions de signatures de français. A ce jour près de 800 000 citoyens ont signé et 142 parlementaires ont apporté leur soutien. Selon une étude Ifop réalisée cette année, 77% des ruraux souhaitent l'organisation d'un référendum pour les animaux. 

Laurence Hay référente de l'association PAZ ( Paris Animaux Zoopolis) dans l'Hérault qui organisait l'action d' hier estime que le RIP pour les animaux est nécessaire et à de grandes chances d'aboutir

Choix de la station

À venir dansDanssecondess