Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : Salariés, élus et riverains mobilisés contre la fermeture France 3 Périgords

mercredi 27 septembre 2017 à 13:33 Par Manon Derdevet, France Bleu Périgord

Plus de cinquante personnes se mobilisent ce mercredi contre la suppression de l'édition locale de 19h15 de France 3 Périgord.

La majorité des salariés de France 3 Périgords sont en grève ce mercredi
La majorité des salariés de France 3 Périgords sont en grève ce mercredi © Radio France - Manon Derdevet

Dordogne, France

"De près on se comprend mieux" c'est le slogan de France 3 et de ses locales dans toute la France. Un slogan qui va perdre tout son sens à France 3 Périgords. L'édition locale du journal de 19h15 pourrait être supprimée dès le 1er janvier 2018.

Pour empêcher cette fermeture, une mobilisation était organisée ce mercredi à 12h devant le centre de la communication Cour Saint Georges à Périgueux. Plus de cinquante élus, riverains et membres de la rédaction de France 3 Périgords s'étaient réunis pour dire non à la disparition de leur journal local. L'information locale en Dordogne sera désormais résumée à l'information régionale. C'est la décision qu'a prise la direction de la chaîne publique. Les rédacteurs en chef des locales se réunissent aujourd'hui à Paris pour discuter notamment de cette question.

"Touche pas à ma locale"

"Touche pas à ma locale" ou "Nous ne enterrez pas vivants", c'était ce que l'on pouvait lire sur les banderoles exposées devant le centre de la communication. Les journalistes de France 3 Périgords sont quasiment tous en grève ce mercredi. Ils s'étaient également tous habillés en noir pour montrer qu'ils sont "en deuil". "On ne veut pas que l'actualité de la Dordogne soit noyée dans l'actualité régionale. On veut continuer à parler des Périgourdins aux Périgourdins" explique Emilie Bersas, journaliste à la rédaction.

"On veut continuer à parler des Périgourdins aux Périgourdins" Emilie Bersars

Un plateau miniature a également été installé pour que chaque riverain venu soutenir le mouvement puisse montrer son attachement à la locale dans une petite vidéo tournée sur place.

Des riverains attachés à leur journal

Plus de cinquante riverains étaient également venus soutenir les salariés de France 3 Périgords. Tous déplorent la disparition de leur journal. "On veut que l'on parle de nos villages. Qui viendra nous filmer désormais ?" s'inquiète Henri, un téléspectateur.

Une pétition en ligne a déjà rassemblé plus de 5 500 signatures. La mobilisation des Périgourdins devrait se poursuivre ces prochains jours.

La responsabilité renvoyée à la direction régionale

Ce mercredi après-midi une réunion se tenait au siège de France Télévision à Paris. La direction de la chaîne publique a conclu que ce serait aux directeurs de régions de décider de la fermeture ou non des locales. Un sursis peut-être pour France 3 Périgords.