Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mobilisation pour sauver les guichets de la gare de Dole

-
Par , , France Bleu Besançon

A Dole le collectif de défense de la gare SNCF a lancé une pétition. Les signataires demandent que les guichets ne soient pas remplacés par des automates.

Une pétition est en ligne pour défendre la gare de Dole.
Une pétition est en ligne pour défendre la gare de Dole. © Radio France - David Malle

Dole, France

Mobilisation générale pour sauver la gare SNCF à Dole. Le collectif de défense de la gare de Dole lance une pétition pour demander que les guichets ne soient pas remplacés par des automates. Le collectif dénonce une "déshumanisation programmée" qui "laisserait les usagers à l'abandon".

Au 1er juillet, il ne doit rester plus qu'un seul guichet, mais les personnes mobilisées craignent qu'à terme celui-là soit également menacé de fermeture. 

Pétition en ligne

Le collectif a lancé une pétition en ligne, pour dénoncer "des missions de services publics en danger à Dole".  Crainte partagée par les agents SNCF rencontrés sur place, comme Raphaëlle Manière guichetière : "moins de guichets, c'est moins de capacité d'information", commence-t-elle. "Les agents restant ne pourront pas tout faire, _la sécurité des trains_, et l'information aux usagers". 

"Aux guichets, nous avons des demandes vraiment multiples, des gens qui viennent payer en chèques vacances leurs billets de train, ce qui n'est pas possible ailleurs que dans les guichets", conclut Raphaëlle Manière. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu