Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Mobilisation timide des gilets jaunes dans la Marne, plus mouvementée dans les Ardennes

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Les gilets jaunes célébraient ce samedi leur premier anniversaire. Un acte 53 peu suivi dans la Marne où une trentaine de manifestants ont été recensés près de Reims. Du côté de Charleville-Mézières, des incidents ont eu lieu et des personnes ont été interpellées.

De nombreux automobilistes ont manifesté leur soutien en klaxonnant
De nombreux automobilistes ont manifesté leur soutien en klaxonnant © Radio France - Stéphane Maggiolini

Thillois, France

Il y a tout juste un an, le 17 novembre 2018, le mouvement des Gilets Jaunes se lançait partout en France. Ce samedi, de nombreuses manifestations ont eu lieu sur tout le territoire pour fêter cet "anniversaire". Il n'étaient que trente pour souffler les bougies à Thillois, près de Reims (Marne). Les manifestants se sont mobilisés dès 7h du matin sur le rond-point de Thillois avant d'y être rejoints par une dizaine de gendarmes. 

Ils ont procédé à des contrôles d'identités puis ont veillé toute la journée à ce que les manifestants ne bloquent pas la circulation automobile, ce qu'ils n'ont pas fait.

"Ça nous emmerde d'être là"

Résultat, la trentaine de manifestants a fait face aux gendarmes, de l'autre côté de la rambarde de sécurité, sans rien faire. Seuls les klaxons des automobilistes, signes de soutien au mouvement, rythmaient la journée. "Ça nous emmerde d'être là ! Moi, les autres gilets jaunes et les gendarmes", lance un manifestant rémois. "Je préférerai être à Paris pour rentrer dans le vif du sujet, je suis du côté des black bloc, j'ai la rage contre le gouvernement et Macron", poursuit cet homme de 53 ans. Plusieurs manifestants, réunis à Thillois, ont justifié leur petit nombre par le fait que de nombreux gilets jaunes marnais sont allés dans la capitale pour "fêter cet anniversaire".

Incidents à Charleville-Mézières

Si dans la Marne, le préfet n'a pris aucune disposition, dans les Ardennes, un arrêté préfectoral avait été pris interdisant toute manifestation ce week-end à Charleville-Mézières, ce qui n'a pas empêché une soixantaine de gilets jaunes de s'y réunir. Mobilisation sous tension, selon nos confrères de l'Union, puisque des poubelles auraient été incendiées et un policier légèrement blessé à la jambe. Plusieurs personnes auraient été interpellées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu