Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mode : des créateurs basques entrent chez Chanel et Hermès

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Juana et Ddiddue Etcheberry, les créateurs basques de la marque Owantshoozi ont gagné deux prix au festival de la mode de Hyères. Ils vont collaborer avec les maisons Chanel et Hermès en restant fidèles à leur concept : de la mode à partir de déchets recyclés.

Juana et Ddiddue Etcheberry ont gagné deux prix sur les trois du festival de Hyères
Juana et Ddiddue Etcheberry ont gagné deux prix sur les trois du festival de Hyères - Emile Kirsch

Verra-t-on bientôt des chambres à air de tracteurs basques sur des têtes parisiennes ou londoniennes, vendues dans les boutiques Chanel ? Fabriquer du beau à partir de déchets promis à la benne à ordure, c'est le concept de "Owantshoozi", une marque créé par Juana et Ddiddue Etcheberry, frères et soeurs, les deux titulaires de masters dans le monde de la mode. Ils ont gagné dimanche dernier deux prix au 35e festival international de mode et d'accessoires de mode de Hyères.

Deux prix de 20.000 euros

Owantshoozi est spécialisé dans la casquette depuis deux ans. Des casquettes créées à partir de pots de fleurs en plastique, de vieilles chambres à air de tracteurs, de bottes en caoutchouc, de toile de parapluie ou de vieux parapentes. Mais cette fois-ci, pour le concours, ils se sont lancés dans le chapeau, et ils ont raflé deux prix, se réjouit Ddiddue Etcheberry : "Le prix Chanel doté de 20.000 euros, c'est pour travailler avec eux à Paris. On va créer une nouvelle collection avec eux, en mélangeant nos savoirs-faire. On va imposer de travailler avec les déchets locaux." Le second prix, c'est le prix Hermès, 20.000 euros aussi mais là, "on n'a pas le droit de dire ce qui va se passer" glisse le jeune créateur.

De vieilles bottes ou des chambres à air servent à confectionner les articles de mode
De vieilles bottes ou des chambres à air servent à confectionner les articles de mode © Radio France - Bixente Vrignon

Le jury du festival de Hyères a apprécié "le côté global du projet ; on gère tout du réseau d’approvisionnement jusqu'à la finition, on produit, on crée, on vend. Donc c'est ça qui a plu : pouvoir tout faire de A à Z" explique Juana Etcheberry. Son frère Ddiddue tient à revendiquer : "On fait les choses avec passion. La quantité ne nous intéresse pas trop, on préfère faire un objet en y passant beaucoup de temps mais qui soit de qualité. Et _ces déchets sont portés haut sur la tête_, pour nous c'est important."

Owantshoozi, propose des casquettes, et maintenant des chapeaux
Owantshoozi, propose des casquettes, et maintenant des chapeaux © Radio France - Bixente Vrignon

Juana et Ddiddue Etcheberry expliquent leur parcours jusqu'à Hyères

Enpresa ttipia gelditu 

Sari horiek gauza ainitz aldatuko dituzte, segur, bainan Owantshoozi markako sortzaileek gerizatu nahi dute beren modeloa. "Ontsa gütük biak alkarreki mementuan. Nahi dügü zerbait ttipi, heben eginik, eta kalitatezkoa, denbora hanitx hartüz pieza bat egiteko. Erdi artista eta ofiziale nahasketa horrekin" aldarrikatzen du Ddiddue Etcheberry-k.  Berak ere asmatu du markaren izena, asteburu batez hiztegi guzia irakurri ondoren. "Owantshoozi !" oihua atera zaio orduan bere okaztadura erakusteko, eta hitza atxiki dute, "onomatopeia irringarria baita ere". atxiki nagi izna dute ere. 

Ddiddie Etxeberri: "Chanel-eki gaüzak eginen ditugu beren atelerrietan".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess