Société

Moderniser les taxis, interdire la géolocalisation des VTC : les propositions du rapport remis à Manuel Valls

France Bleu jeudi 24 avril 2014 à 8:25

Les taxis en grève, lors de la manifestation du 10 février à Paris
Les taxis en grève, lors de la manifestation du 10 février à Paris © MaxPPP

C'est un nouvel épisode dans les tentatives d'apaisement de la guerre entre taxis et véchicules de tourisme avec chauffeur, les fameux VTC. Le député PS Thomas Thévenoud remet ce jeudi après-midi un rapport à Matignon. Il y préconise notamment la géolocalisation des taxis, et des contrôles plus fréquents sur les VTC.

Avant le dépôt d'une proposition de loi devant l'Assemblée nationale, Matignon va recevoir ce jeudi après-midi un rapport, préparé par le député PS Thomas Thévenoud, sur la régulation de l'activité entre les taxis et les VTC , les Véhicules de tourisme avec chauffeur. Ces derniers sont, depuis des mois, accusés de concurrence déloyale vis-à-vis des services de taxi. Après plusieurs jours de grève des taxis, le gouvernement a reporté sine die, en février dernier, les immatriculations de nouveaux VTC.

Des applications de géolocalisation pour les taxis, mais pas pour les VTC

Dans son rapport remis ce jeudi, Thomas Thévenoud propose une mesure phare : l'interdiction de la géolocalisation pour les VTC . De nombreuses entreprises de VTC proposent en effet des applications qui permettent de localiser les véchicules libres les plus proches. Le rapport propose de les interdire pour les VTC, et, au contraire, de les développer pour les taxis. Une "maraude électronique" – la maraude, c'est le fait de prendre son taxi dans la rue sans l'avoir réservé – qui permettrait aux clients de trouver plus facilement un taxi disponible. 

"Le taxi doit devenir une alternative à la voiture individuelle" — Thomas Thévenoud, député PS chargé du rapport sur les taxis et les VTC

L'objectif des mesures proposées par Thomas Thévenoud, c'est de moderniser l'activité des taxis, grâce à des "aménagements urbains adaptés ", c'est-à-dire des stations rénovées, des voies réservées et des aménagments adaptés dans les gares et les aéroports. Et pourquoi pas, une couleur d'identification , à la manière des taxis jaunes aux Etats-Unis. Le rapport précise bien, toutefois, qu'il s'agirait d'une "couleur sobre ". 

Finie aussi la "course d'approche", c'est-à-dire le fait de facturer le temps qu'il faut au taxi pour arriver jusqu'au point de rendez-vous en cas de réservation : tous les taxis réservés à l'avance commenceraient leur course à 6,86 euros . Pour les deux aéroports parisiens, Orly et Roissy-Charles-de-Gaulle, un forfait spécifique serait créé. Enfin, le rapport préconise d'étendre le paiement par carte bancaire à tous les taxis

Les VTC mieux contrôlés ?

Le rapport de Thomas Thévenoud propose également de meilleurs contrôles pour les VTC, avec une obligation d'immatriculation au niveau régional, et une immatriculation des sociétés de VTC , et plus seulement des véhicules, pour éviter que les applications dédiées proposent "la mise en relation de clients et de particuliers qui utilisent leur véhicule personnel contre rémunération, ce qui n'est pas du covoiturage, c'est du taxi clandestin ", selon le député PS. 

Pas question, en revanche, d'imposer un délai ou un montant de course minimum pour les VTC, pour ne pas provoquer une "rupture d'égalité ". Par contre, le prix des immatriculations pour les VTC pourrait augmenter. En attendant que toutes ces propositions soient réunies dans une proposition de loi, Thomas Thévenoud s'est dit favorable au maintien du moratoire sur l'immatriculation des nouveaux VTC.