Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Alcool au volant durant le Nouvel An : moins d'un Français sur deux prévoit une solution pour rentrer en toute sécurité

vendredi 28 décembre 2018 à 18:13 Par Aurélie Pasquier, France Bleu

La nuit de la Saint-Sylvestre est toujours une nuit à risque pour les conducteurs : alcool, fatigue, routes dégradées... Seuls 44% des Français qui prennent leur véhicule pour se rendre à leur Nouvel An ont pris des dispositions pour éviter les accidents au retour.

Alcool et volant, "coktail mortifère" du réveillon.
Alcool et volant, "coktail mortifère" du réveillon. © Maxppp - Julio PELAEZ / Maxppp

87% des Français ont prévu de fêter l'arrivée de 2019 avec de l'alcool, 64% disent qu'ils boiront trois verres ou plus avec, en moyenne, une consommation de quatre verres. Près d'un quart des Français prévoient de se rendre à leur réveillon du Nouvel An avec leur véhicule personnel. 

Pourtant, parmi eux, moins d'un Français sur deux ont pris des dispositions particulières pour éviter les accidents sur le chemin du retour. C'est ce que révèle, vendredi 28 décembre, une enquête réalisée par les associations Prévention routière et Attitude Prévention.

Dormir sur place, la meilleure solution

Parmi les solutions envisagées pour éviter de prendre le volant : dormir sur place pour 32% des Français concernés par l'alcool et la conduite. 28% prévoient de choisir "un capitaine de soirée", un conducteur qui ne boira pas pendant la soirée. 

Conduire lentement, emprunter des petites routes ou encore attendre avant de reprendre leur véhicule, est envisagé par 34% des Français concernés. Des solutions inadaptées voir dangereuses. 

Il faut une à deux heures pour éliminer un verre d'alcool, une information connue de seulement d'un Français sur deux. Lors du passage à 2018, 17 personnes avaient trouvé la mort sur la route. 

Réveillon un lundi, risque de somnolence accru

Les associations attirent particulièrement l'attention des fêtards sur les risques encourus cette année. "Avec un réveillon un lundi soir, on a une configuration spécifique, avec un risque de somnolence et de dette de sommeil chez ceux qui retournent au travail dès le 2 janvier", souligne Anne Lavaud, déléguée générale de l'association Prévention routière. 

Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière rappelle : "La sécurité routière est une science impitoyable, tout relâchement se paye cash, en vies humaines." Face à un ami intrusif ? "Il ne faut pas céder, quitte à lui piquer ses clefs", conseille-t-il.