Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Moitié moins de vacanciers dans les stations de ski de Savoie et Haute-Savoie pour Noël

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Faute de remontées mécaniques, de ski alpin, de bars et de restaurants, plus de la moitié des visiteurs potentiels pour Noël ont annulé, différé ou renoncé à leur séjour. Dans les 112 stations de Savoie et Haute-Savoie, le taux de réservation varie entre 30 et 40%, soit moitié moins que d'habitude.

La station-village du Grand-Bornand dans les Aravis en Haute-Savoie
La station-village du Grand-Bornand dans les Aravis en Haute-Savoie © Radio France - Jean-François REY

C'est un début de saison inédit dans les stations de sports d'hiver. Des stations privées jusqu'au 7 janvier, de leurs remontées mécaniques, de leur locomotive économique et touristique, le ski alpin, et des clients qui vont avec.

Sans ski alpin point de salut ? 

Conséquence d'une communication et d'une économie mono-centrée sur le ski alpin ces soixante dernières années, même si dans les Alpes, la neige est là, les stations sont ouvertes, que les commerces (hors bars et restaurants), les hébergements, les moniteurs de ski, les guides et accompagnateurs sont prêts, que de nombreuses pratiques sont accessibles, comme la raquette à neige, le ski de fond, la luge, ou le ski de randonnée, les vacanciers, à priori partant pour passer les fêtes de fin d'année en montagne, ont pour moitié renoncé, annulé, ou différé leur séjour.  

Mais l'électrochoc provoqué par la pandémie de Coronavirus et la crise sanitaire pourrait bien accélérer un processus d'une diversification touristique laborieusement menée depuis une quinzaine d'années en Savoie et Haute-Savoie.  

Écoutez les explications de Marie AMELINE

Moitié moins de monde et des séjours raccourcis

Durant cette quinzaine de vacances, en Savoie et Haute-Savoie,  les taux de réservations oscillent entre 30% et 40% , selon l'Agence Savoie Mont-Blanc, soit  moitié moins que les autres hivers, ou les semaines de Noël et du jour de l'an avoisinaient 80%, et la durée des séjours  est raccourcie à 4 jours pour presque la moitié des vacanciers. Les stations villages, dotées de davantage de résidences secondaires s'en sortant visiblement mieux que les stations intégrées. A La Clusaz, et Les Contamines-Montjoie en Haute-Savoie, ou Val Cenis en Haute Maurienne, les offices de tourisme avancent un taux de réservation de 50% 

Un quart de la clientèle a confirmé sa réservation

A La Plagne dans la vallée de la Tarentaise en Savoie, "nous avons enregistré énormément d'annulations ces dernières semaines" témoigne le directeur de l'office du tourisme Rémi Counil. "Un quart de la clientèle a confirmé sa réservation, et nous savons qu'un certain nombre de propriétaires qui pensaient louer leur bien, prévoient de venir plutôt que de voir leur logement vacant sur cette période. Et sur les hébergements marchands, on avoisine les 30%. Ça reste très faible pour la période. Malgré tout, c'est une base de clientèle qui permet de dire qu'on aura un peu de monde dans les stations pour Noël et jour de l'An et que nous pourrons proposer et faire des animations et des activités pour passer de belles vacances à la montagne."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess