Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mondial 2018 - En Pays de la Loire, le foot amateur espère tirer profit de la victoire des Bleus

mardi 17 juillet 2018 à 18:01 Par Germain Treille, France Bleu Loire Océan, France Bleu Maine et France Bleu Mayenne

Le titre mondial, obtenu dimanche 15 juillet, permet à la Fédération Française de Football d'empocher un chèque de 32,5 millions d'euros. Le foot amateur souhaite obtenir une bonne part du butin. Entretien avec le président de la Ligue des Pays de la Loire.

illustration
illustration

Quel trésor ! La campagne de Russie est une réussite sportive et financière. Une deuxième étoile sur le maillot de la sélection. Et un gros chèque de plus de 30 millions d'euros accordé par la Fédération Internationale aux instances footballistiques de notre pays. Le succès des hommes de Didier Deschamps est aussi celui de la formation à la française donc de ceux qui travaillent dans l'ombre, souvent bénévolement, dans les petits clubs. 

Améliorer et les infrastructures et la formation

Le foot amateur veut sa part. Et il en a bien besoin souligne Gérard Loison, le président de la Ligue des Pays de la Loire : "les responsables nationaux ont bien conscience de l'impact que cette victoire représente et par conséquent de ce que peut attendre le monde amateur. La première des priorités c'est que tout le monde puisse bénéficier d'installations à la hauteur. Il serait bon, par exemple, que nous ayons, au moins, un terrain synthétique par communauté de communes. Chez nous, la Sarthe et la Mayenne sont à la traîne. Ensuite il faut continuer à aider la formation. Il faut la développer, il faut disposer de gens particulièrement compétents et ça nécessite des moyens car ça coûte un bonne formation !"