Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mondial 2018 de football

Mondial 2018 : le jour d'après pour les cafetiers nîmois !

mercredi 11 juillet 2018 à 19:39 Par Paul Barcelonne, France Bleu Gard Lozère

Selon la police, 30 000 Nîmois ont fêté la qualification des Bleus pour la finale du Mondial 2018. Une ferveur qui n'est pas sans rappeler celle des traditionnelles ferias. Avant la finale, les cafetiers sont à la fête, les restaurateurs moins.

Dès ce mardi, terrasses nettoyées, prêtes pour d'autres matchs dans les rues de Nîmes
Dès ce mardi, terrasses nettoyées, prêtes pour d'autres matchs dans les rues de Nîmes © Radio France - Paul Barcelonne

Nîmes, France

Le jour d'après pour les cafetiers ! Des terrasses bondées, des milliers de litres de bières écoulés ! Ce mardi soir, plus de 30 000 Nîmois, selon la police, ont fêté la qualification de l'équipe de France de foot, jusqu'au bout de la nuit au bar Le Victor Hugo. C'est un peu moins bien qu'en période de ferias, mais mieux que lors de l'Euro de foot en 2016. Avec le soleil, les cafetiers de Nîmes font le plein et profitent de l'aubaine.

Plus de 30 000 personnes dans les rues de Nîmes

Trop de bruit, trop de ferveur, trop d'effervescence pour Hubert. "Ils ont bu, crié, j'ai cru perdre un tympan sur le but" raconte le patron de la grande bourse "dimanche, 17h, je mets des boules Quies". D'autres cafetiers sont prêts pour la grande finale de l'équipe de France de foot. "Enfin cette ferveur, la France se rassemble" sourit Nicolas, le gérant du Victor Hugo, véritable institution à Nîmes. 

Les restaurants moins à la fête ?

À quelques mètres de là, l'heure est déjà aux réserves. Gilles, le patron du Carré Jazz remplit les placards. "On est rôdé à ce type d'événements". L'établissement a accueilli 300 personnes sur sa terrasse pour la demi-finale victorieuse des Bleus. "Nîmes est animé par les taureaux et le foot !" Mais à l'ombre des bars, les restaurateurs prennent leur mal en patience. Pendant le Mondial 2018, certains d'entre eux font moins recette.