Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mondial 2018 : les supporters argentins entre joie et larmes à Cournon d'Auvergne

samedi 30 juin 2018 à 21:44 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

Ils ont vibré, ils ont crié, ils ont pleuré...les supporters argentins étaient forcement très déçus après la défaite de l'Argentine face aux Bleus (4-3). Une retransmission avait lieu au restaurant El Gaucho, propriété de l'ancien rugbyman Martin Scelzo.

Une vingtaine d'argentins et de français ont vibré pendant 45 minutes
Une vingtaine d'argentins et de français ont vibré pendant 45 minutes © Radio France - Mickaël Chailloux

Cournon-d'Auvergne, France

Ils étaient venus avec leurs maillots...et leur volonté de prouver que l'Argentine était capable d'aller très loin dans cette Coupe du Monde. Les argentins ont vite déchanté devant l'écran géant installé dans l'arrière salle du restaurant El Gaucho à Cournon d'Auvergne. Ce match incroyable entre la France et l'Argentine s'est soldé par une victoire des Bleus 4 buts à 3. .

Les argentins y ont cru

Le scénario du match est totalement dingue. Dans la salle, les partisans de l'Albiceleste l'ont vécu avec tension, dès l'ouverture du score de Griezmann sur penalty, puis lors de la réduction du score de Di Maria. "Chaque joueur doit exploiter ses meilleurs qualités, explique l'ancien footballeur argentin du Clermont-Foot Gabriel Martinelli, Di Maria a un pied gauche exceptionnel et a frappé de loin, c'est l'une des premières fois dans le tournoi. Donc je suis très content."

A la mi-temps, les argentins y croyaient encore et espérait un mi-temps plus ouverte. Ce fut le cas par le but de Mercado. Mais leur espoir de qualification a été douché par Benjamin Pavard puis Kylian Mbappé. A la fin du match, les quelques français présents les chambrent. "C'est une leçon de football" crie l'un d'eux aux argentins assis sur leur chaise et la tête dans leur maillot. 

"Les argentins vivent le football comme personne dans le monde, à part peut-être les brésiliens" explique Gabriel Martinelli après le match qui scelle l'élimination de l'Argentine. "Cette génération n'a rien gagné. Et malheureusement, ça compte, les résultats. J'attendais qu'on se reveille. Je suis très déçu."

"Nous quand on perd c'est pas la fête" explique Gabriel Martinelli, ancien défenseur du Clermont-Foot

Un moment de partage entre copains 

Bien sûr, pour l'organisateur de cette retransmission, l'ancien rugbyman de l'ASM Martín Scelzo, il s'agit avant tout de passer un bon moment ensemble. "On a des argentins qui sont venus pas mal, mais aussi des français, dans la bonne ambiance. On a passé un très bon moment" Et pourtant, l'argentin l'avoue, il aurait "préféré que l'Argentine remporte la Coupe du Monde. Mais être éliminé, par la France, c'est moins douloureux" explique l'ancien pillier clermontois. "Dès demain, on soutiendra la France" en quarts de finale.