Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mondial de rugby 2023 en France : Limoges candidate pour être camp de base

-
Par , France Bleu Limousin

La ville de Limoges se porte candidate pour être camp de base lors de la Coupe du monde de rugby 2023 organisée en France. Elle l'a fait savoir par communiqué ce jeudi. Il faudra passer avant ça par un processus de sélection. Au total 53 villes seront camps de base en France pour le mondial.

Le parc des sports de Beaublanc à Limoges, dont le stade d'honneur pourront peut-être accueillir des internationaux pour la Coupe du monde de rugby 2023.
Le parc des sports de Beaublanc à Limoges, dont le stade d'honneur pourront peut-être accueillir des internationaux pour la Coupe du monde de rugby 2023. - Ville de Limoges/Julien Dodinet

Limoges, France

Et si Limoges venait à accueillir des rugbymen pour la Coupe du monde organisée en France en 2023 ? C'est en tout cas le souhait de la ville, qui a fait savoir dans un communiqué publié sur le site de la mairie ce jeudi, que _"la ville de Limoges est candidate pour être l'un des camps de base équipe/délégation de la Coupe du monde de rugby"_. Les camps de base étant les endroits où les joueurs seront basés le temps de la compétition, éliminés ou non.

La ville avance plusieurs arguments, comme par exemple le fait d'être labellisée Ville Active et Sportive, d'être un site central vis-à-vis des lieux nationaux de compétitions, calme et discret. 

Le maire de Limoges, Émile Roger Lombertie, estime que "Limoges a tous les atouts pour accueillir, en camp de base, une des équipes internationales de la Coupe du monde [...], disposant de tous les équipements indispensables à la préparation des sportifs de haut-niveau". Il continue en qualifiant sa ville de "sportive, verdoyante où l'air pur offre un environnement incomparable pour cette mission"

Plusieurs structures sportives

Il met effectivement en avant le parc des sports de Beaublanc, composé d'un stade d'honneur, de deux terrains annexes, d'une piscine olympique, d'un palais des sports, d'une piste d'athlétisme et d'un terrain synthétique, encore en travaux, qui devrait être prêt pour janvier 2020. Brefn tout ou presque pour accueillir dignement des sportifs de haut-niveau. 

Une candidature initiée et appuyée par l'USAL Limoges rugby et son président Michel Bernardaud. La ville mise sur ses grands événements sportifs organisés régulièrement, avec notamment le match amical entre l'ASM Clermont-Auvergne et le Stade Rochelais ce vendredi 9 août à Beaublanc, ou encore l'arrivée d'une étape du Tour de France en juillet 2016.

Première sélection en janvier 2020

C'est maintenant au Comité d'Organisation France 2023 de se pencher sur ce dossier et de décider si Limoges peut accueillir ces sportifs en 2023. Avant la fin de l'année 2019, chaque camp de base doit être inspecté. Ceux qui seront pré-retenus le sauront en janvier 2020. Il y aura au total 53 camps de base pour l'intégralité de la Coupe du monde, qui se déroulera du 8 septembre au 21 octobre 2023.

Neuf stades ont déjà été sélectionnés pour les rencontres du tournoi : le Stade de France (Saint-Denis), l'Orange Vélodrome (Marseille), le Stade Pierre-Mauroy (Villeneuve-d'Ascq), le Groupama Stadium (Lyon), le Matmut Atlantique (Bordeaux), le Stade de la Beaujoire (Nantes), le Stadium de Toulouse, l'Allianz Riviera (Nice) et le Stade Geaoffroy-Guichard (Saint-Étienne).