Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mondial 2018 de football

Mondial France-Pérou : chacun son camp pour une famille franco-péruvienne en Moselle

jeudi 21 juin 2018 à 8:42 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord

Pour le France-Pérou au Mondial de foot ce jeudi en Russie, une famille franco-péruvienne de Montigny-les-Metz (Moselle) est très partagée : la maman est pour le Pérou, le papa pour la France et leur fils hésite entre les deux !

Octavia, Antonio et Airy (de gauche à droite) prêts pour le match France-Pérou
Octavia, Antonio et Airy (de gauche à droite) prêts pour le match France-Pérou © Maxppp - Cécile Soulé

Montigny-lès-Metz, France

France-Pérou : c'est l'affiche du 2e match des Bleus au Mondial de foot ce jeudi en Russie. Tous les supporters français vont retenir leur souffle à 17h, coup d'envoi du match. Sauf qu'à Montigny-les-Metz, en Moselle, une famille est bien partagée entre les deux équipes. Une famille composée d'une maman péruvienne, d'un papa français et de leur fils de 12 ans qui hésite entre les 2! 

Depuis toujours j'aime beaucoup le football, en Amérique latine, ça nous passionne, ça nous faire, pleurer!

Octavia est née à Lima et vit en France depuis 25 ans mais pour France Pérou cet après-midi, son coeur va battre pour son pays d'origine: "Evidemment, je vais supporter le Pérou, même si j'aime aussi l'Equipe de France. Depuis toujours, j'aime beaucoup le football. C'est culturel, en Amérique latine, ça nous passionne, ça nous fait rire, ça nous fait pleurer". Et il y a 3 maillots péruviens à la maison, pour chaque membre de la famille : "Ils nous ont été envoyés par la famille, alors si Airy veut bien le mettre, il y en a un pour lui aussi!". 

Malgré tout l'amour que j'ai pour le Pérou, je vais soutenir l'équipe de France

Mais pour son mari, Airy, pas de question de céder à la pression et de porter le maillot du Pérou : "Malgré tout l'amour que j'ai pour ce pays, je vais soutenir fièrement l'équipe de France. Je mettrai le maillot de Zidane de 98". 

Ma mère voudrais que je soutienne le Pérou mais je vais plutôt soutenir la France, j'aimerais quand même que le Pérou fasse un bon match!

Et leur fils de 12 ans dans tout ça? Entre le pays de sa maman et celui de son papa, le coeur d'Antonio balance : "Hum, hum, ma mère voudrais que je supporte le Pérou, mais moi, je vais plutôt soutenir la France, même si je vais porter le maillot du Pérou. J'aimerais quand même qu'ils fassent un bon match!".  

En attendant le match, on se chambre gentiment en famille : "On voit les maillots qui sont sortis, on voit les commentaires réguliers sur les réseaux sociaux", explique Airy, le mari. Sa femme Octavia ajoute : "On se fait plaisir, on se taquine, ça nous fait rigoler. Si tout le monde est pour la même équipe, c'est moins drôle!". Chaque minute de ce France-Pérou sera savourée parce que l'occasion est rare : ça faisait 36 ans que les Péruviens n'avaient pas disputé un Mondial.

Reportage de Cécile Soulé avec cette famille franco-péruvienne