Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : #MonSainté

#MonSainté : Chavanelle, le cœur historique et commerçant de Saint-Étienne

mardi 21 novembre 2017 à 16:55 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Chavanelle, c'est le quartier tendance de Saint-Étienne, avec ses bars, ses restaurants, ses boutiques de luxe. Mais c'est aussi un quartier dans lequel on vit, un vrai petit village selon ses habitants.

La place Chavanelle, coeur historique de Saint-Étienne
La place Chavanelle, coeur historique de Saint-Étienne © Radio France - Mathilde Montagnon

Saint-Étienne, France

Entre la Grand 'rue, la Place du Peuple et Badouillère, on entre dans une zone pietonne : c'est l'ancien quartier Saint-Jacques de Saint-Étienne qui accueillait au Moyen-Age un chemin de Saint-Jacques de Compostelle. On y trouve des bâtiments de deux à trois étages datant du 17e siècle, parfaitement restaurés. Un peu plus loin, la place Chavanelle, qui accueillait les magasins de la Manufacture royale d'armes avant de devenir marché couvert puis gare routière. Aujourd'hui c'est le quartier tendance de Saint-Étienne, avec ses bars, ses restaurants et ses boutiques de luxe.

Un quartier branché où vivent aussi des familles et des retraités

C'est aussi un quartier dans lequel on vit également. Mais il faut aimer la ville reconnait Josiane, installée ici depuis une quarantaine d'années. "C'est un peu bruyant, c'est vrai, avec tous les cafés qui se sont montés. Mais moi je dors de l'autre côté, c'est pas pire. Et puis on nous a mis des rues piétonnes, on ne peut plus garer, c'est pratique. Autrement, j'aime bien !". Ici se côtoient les noctambules étudiants et des retraités comme Philippe "On a choisi de s'installer là comme on est de vieux retraités pour les commodités, les commerces de proximité... Avant on habitait sur une colline, là on marche à plat, pour les vieux c'est important". Des commerces, des rues agréables, des transports en commun, idéal pour Ingrid et ses enfants "C'est un quartier où on se connait un peu tous, il y a l'école qui fait le lien. C'est animé, avec "Made in Chavanelle", l'association des commerçants. Une fois par an on se retrouve, on pique-nique tous ensemble. Il y a les brocantes le samedi, le marché le jeudi soir. C'est un quartier-village un peu".

La rue des Martyrs de Vingré, dite rue de la soif, anciennement rue des prostituées

Le quartier a beaucoup évolué ces dernières années, surtout depuis la piétonnisation amorcée dans les années 80. Luce Cornand fait partie de ceux qui ont suivi attentivement les évolutions. Elle a grandi ici, et repris l'épicerie familiale, l'épicerie Cornand, en 2006. Le magasin est installé depuis 1919 rue des Martyrs de Vingré. "C'était la rue des prostituées, raconte-t-elle, il y avait beaucoup de bars, beaucoup d'alimentation. c'était un quartier qui était célèbre pour ses frasques nocturnes. Aujourd'hui c'est un quartier piéton, agréable à vivre. Bon, le soir, ça traine un peu mais on n'a pas de souci. C'est un quartier où les gens aiment se promener. C'est encore le cœur de ville de Saint-Étienne qui malheureusement se réduit de plus en plus. Rue Michelet, rue des Martyrs de Vingré, rue Denis Escoffier, c'est vraiment le cœur historique de la ville, avec place du Peuple, place Chavanelle, il s'est monté pleins de petites boutiques sympas. Et le commerce fonctionne".

  - Radio France
© Radio France - Virginie Salanson