Société DOSSIER : #MonSainté

#MonSainté : le renouveau du quartier Crêt-de-Roc

Par Lola Fourmy, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 14 novembre 2017 à 6:09

Le Crêt de Roc, quartier situé à l'est du centre-ville de Saint- Étienne
Le Crêt de Roc, quartier situé à l'est du centre-ville de Saint- Étienne © Radio France - LF

Depuis le 6 novembre, France Bleu vous amène à la rencontre des différents quartiers de la ville. Ce mardi direction le Crêt-de-Roc, l’un des quartiers emblématiques de Saint-Étienne. En pleine rénovation urbaine, des commerçants et des associations s’y installent et lancent une nouvelle dynamique.

Le Crêt-de-Roc (qui s’écrit aussi Roch) c’est la colline la plus proche du centre-ville, le quartier y est perché, 60 mètres au-dessus de l’hôtel de ville et s’étend sur un kilomètre de long et 500m de large. Au cœur du quartier on trouve le cimetière du Crêt-de-Roc, le Père-Lachaise stéphanois.

Le Crêt-de-Roc : situation et infos clés

Le quartier se situe à l’est du centre-ville, bordé par la rue Neyron de l’autre côté de la colline. Au XIXe siècle les passementiers s’y sont installés avec leurs métiers à tisser ce qui explique encore la présence de maisons très hautes et lumineuses. Depuis 2014, le Crêt-de-Roc bénéficie des fonds de l’ANRU (l’Agence nationale pour la rénovation urbaine) qui doivent permettre la destruction de 244 logements et la réhabilitation de seize immeubles. On estime qu’environ 6.000 personnes vivent dans le quartier.

Situation de quartier du Crêt de Roc dans la ville. - Radio France
Situation de quartier du Crêt de Roc dans la ville. © Radio France - VS

Le renouveau du quartier et le risque de gentrification

Quand on parle du Crêt-de-Roc, beaucoup le qualifient de quartier branché. De nombreuses photos de la ville sont d’ailleurs prises depuis la montée du Crêt-de-Roc, ces marches qui mènent au cœur du quartier. Là-haut, des terrasses et des petits jardins se cachent entre les immeubles. Une maison de quartier rassemble les habitants, un magasin de produits en vrac vient de s'installer, tout comme une agence de graphistes et d'artistes stéphanois.

Je me suis dit qu’ici, ils étaient plutôt pour l’innovation et faire bouger les choses, c’est pour çà que je me suis installé là" - Emilien, entrepreneur

Les façades neuves côtoient cependant des bâtiments abandonnés qui attisent la curiosité d’étudiants en école d’architecture. Gaëtan et Louise y font de l’urbex, de l’exploration urbaine. Ils sont venus se balader particulièrement au Crêt-de-Roc parce que le quartier "est un repère visuel".

Changer l’image du quartier ça peut avoir un impact plus large sur la ville" - Louise, étudiante en architecture

Experts en matière d'urbanisme, les étudiants préviennent cependant "il faut du temps pour qu'un quartier change et il ne faut pas refaire que les façades, il faut garder son histoire sinon le risque c'est de faire fuir les habitants de ce quartier", précisent Louise et Gaëtan.

Preuve de la transformation du quartier, une auberge de jeunesse-café a ouvert il y a un peu plus d’un an. Elle s’appelle la Maison rouge, elle respecte des conditions de construction en matériaux durables et permet à des touristes de côtoyer les habitants du quartier.

Elle se bouge pour le quartier : Carole, de l’association Rues du développement durable

Au Crêt-de-Roc, plusieurs associations se mobilisent pour faire changer l’image du quartier, il y a l’amicale laïque, la maison du Crêt-de-Roc mais aussi l’association Rues du développement durable.

Installée depuis près de dix ans, son objectif est de récupérer les rez-de-chaussée abandonnés pour les réhabiliter et y installer des commerces. En sept ans, elle a permis l’installation de huit commerçants.

Et vous, à quoi ressemble la vie dans votre quartier ? Réagissez en vidéo et en photos avec le #MonSainté sur les réseaux sociaux.