Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : #MonSainté

#MonSainté : Solaure-Bellevue, un quartier délaissé au bout de la ligne de tram ?

dimanche 19 novembre 2017 à 19:24 Par Lucas Valdenaire, France Bleu Saint-Étienne Loire

Depuis 15 jours, France Bleu vous emmène dans les quartiers de Saint-Etienne. C'est l'opération #MonSainté. Pour cette troisième semaine, direction le sud de la ville : Solaure-Bellevue, à la fin de la ligne de tram T1. Un quartier agréable pour certains. Oublié et mis à l'écart pour d'autres.

Près de 8 000 Stéphanois habitent dans les quartiers Solaure et Bellevue.
Près de 8 000 Stéphanois habitent dans les quartiers Solaure et Bellevue. © Radio France - Lucas Valdenaire

Saint-Étienne, France

C'est parti, montez dans le tram T1 (la ligne rouge). En venant du centre-ville, prenez la direction Solaure. Passez Centre-Deux, vous arrivez place Bellevue. Une place connue pour son grand marché, trois fois par semaine : véritable locomotive économique pour le territoire. Un peu plus loin, c'est l'hôpital. L'établissement a transféré il y a neuf ans une bonne partie de ses services vers l'hôpital Nord (services de médecine, chirurgie et urgences). Deux arrêts plus tard, c'est le terminus : Solaure, ses grands immeubles, ses places de parking et ses petits jardins cachés.

  - Radio France
© Radio France -

"Un peu plus de couleurs"

Sarah connaît bien le quartier, elle y passe régulièrement : c'est elle qui conduit le tram. Avant de repartir pour une nouvelle boucle, elle confie : "c'est vrai que le quartier mériterait d'être un peu rénové. C'est un peu gris."

Comme on est à côté du Col de la République, c'est le premier quartier touché par la neige la pluie et le brouillard. C'est dommage : ça mériterait quand même un peu plus de couleurs."

C'est vrai, le quartier Solaure est "un peu triste par endroits" selon certains, mais pour cette coiffeuse de la place Paul-Louis-Courier, "il reste très agréable" :

C'est quand même bien entretenu même si parfois certains le salissent un peu (...) Il y a des parcs, ça reste joli : ça va il y a pire comme quartier !"

"C'est très calme, c'est trop calme"

Près de 8.000 Stéphanois habitent dans le quartier Solaure-Bellevue. Et ils sont quand même nombreux à s'y sentir bien. C'est le cas, notamment, de Marie-Jo : "franchement, on est bien avec Leader Price là-haut, Lidl et aussi Action, le nouveau magasin !"

Espérons que La Poste, elle reste. On fait des pétitions pour ça."

Dans le quartier, les petits commerces ne sont pas nombreux mais bien pratiques. Une pharmacie, deux coiffeurs, une boulangerie, un bureau de tabac. Mais cela ne suffit pas pour amener du monde dans les rues selon Bouzid. Le trentenaire s'est installé ici il y a six mois et trouve déjà que le quartier n'est pas assez animé :

Si les gens cherchent de la tranquillité, il faut qu'ils viennent ici : c'est très calme, c'est trop calme !"

"Parfois, on taille la bavette !"

Sur ce point, Claudette n'est pas du tout d'accord. Cette bénévole de la paroisse rappelle qu'il y a un centre social, une maison de quartier, une médiathèque. "C'est un quartier très solidaire aussi," se réjouit-elle.

Il y a comme une ambiance de village, on se dit bonjour, et dans le tram : on discute ! Parfois, on taille même une petite bavette."

Mais ce qui a mis un coup d'arrêt à l'animation du quartier, c'est bien ce déménagement vers le Nord de la plupart des services de l'hôpital Bellevue. Autre coup dur : le départ de la faculté de médecine, avec son lot d'étudiants, en avril 2015.

Un quartier "qui repart"'

Pas de quoi démotiver certains commerçants. A l'image de Marc, responsable du Tom Sawyer, un pub-restaurant en plein cœur de Bellevue. Il s'est installé ici il y a presque 35 ans et il reste optimiste pour la suite : "il y a trois grosses grues qui construisent et quand il y a des grues, c'est une bonne chose. On dirait que le quartier repart, même si l’hôpital Nord nous a enlevés plein de services. On demande une grosse salle de sport par exemple pour apporter une dynamique, un élan !"

Il ne faut pas oublier Solaure. Si on met de la bonne volonté, on peut faire mieux. C'est un quartier qui mérite. Solaure a ses atouts et il ne faut pas qu'il soit en bout de ligne, un petit peu oublié. Et je pense que Solaure est un peu oublié."